45 ans, ça suffit !

Heute ist der Reaktor Beznau I seit 45 Jahren in Betrieb. Damit hat das älteste AKW der Welt auch das Ablaufdatum der Atomausstiegsinitiative [Link] erreicht und muss unverzüglich abgeschaltet werden. Das fordern prominente Grüne heute an einer Aktion vor dem Uralt-Reaktor.

45 ans, ça suffit!

Images en
haute
résolution

C. van Singer
B. Girod

 

Irène Kälin

 
Balthasar
Glättli
 
Christian
van Singer
 

 

Aujourd’hui, le réacteur de Beznau I affiche 45 ans d’activités. La plus vieille centrale nucléaire au monde a ainsi atteint la durée d’exploitation maximale prévue par l’initiative pour la sortie du nucléaire. Il faut la fermer sans délai. Des personnalités vertes l’ont exigé aujourd’hui lors d’une action devant l’antique réacteur.
 
Des membres des instances dirigeantes des Verts suisses et argoviens se sont retrouvés aujourd’hui devant la centrale nucléaire de Beznau pour demander sa mise hors service immédiate. La plus vieille centrale nucléaire au monde fait courir un risque inacceptable aux être humains et à l’environnement. Le maintien de centrales nucléaires dans un état de vétusté avancé, sans date-butoir de fin d’exploitation et soumises à la responsabilité d’une autorité de surveillance nucléaire laxiste, ne constituent pas seulement un grave danger, affirment les Verts. Il retarde aussi l’indispensable tournant énergétique. Une augmentation de l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables pourraient aisément remplacer la centrale nucléaire.
 
Sortir immédiatement la vieille centrale du réseau
D’antiques centrales comme Beznau I et II ou Mühleberg ne pourront jamais être remises au niveau technique correspondant aux exigences de sécurité actuelles, tout comme un téléphone des années 60 ne peut être transformé en portable. Plutôt que de consacrer 700 millions de francs à la réhabilitation des structures existantes, comme elle l’a annoncé, AXPO ferait mieux d’investir ces sommes dans l’arrêt définitif de la centrale de Beznau et dans les énergies renouvelables.
 
La liste des défauts connus de la centrale de Beznau est longue:
  • Alimentation électrique de secours et système de refroidissement d’urgence insuffisants
  • Risque en cas de catastrophe aérienne, car l’enveloppe extérieure de 70 à 90 cm est trop fine
  • Protection contre les tremblements de terre et les inondations non garantie
  • Corrosion de l’acier de l’enceinte de confinement primaire
 
Sans sortie du nucléaire, pas de tournant énergétique
L’inspection fédérale de la sécurité nucléaire IFSN elle-même demande des durées d’exploitation maximales contraignantes pour les centrales suisses. Le Parlement doit maintenant répondre à cet appel et limiter la durée de vie de ces centrales. Faute de quoi, les Verts iront devant le peuple avec l’initiative pour sortir du nucléaire. Avec elle, la centrale de Beznau devrait être sortie du réseau aujourd’hui même !