Mühleberg - les doutes des Verts étaient justifiés

Le tribunal administratif fédéral a tranché : pour des raisons de sécurité, la centrale nucléaire de Mühleberg ne sera maintenue en service que jusqu’en juin 2013. Les Verts se réjouissent de cette décision. Par ce verdict, l’autorisation d’exploitation illimitée de la centrale de Beznau est également remise en question.

Le tribunal administratif fédéral confirme clairement par son jugement, les doutes émis par les Verts concernant la sécurité de la centrale de Mühleberg. Il a décidé que, si l’installation ne subissait pas des travaux d’améliorations conséquents, elle devrait être déconnectée en juin 2013. Les fissures du manteau du cœur du réacteur, une sécurité déficiente en cas de tremblement de terre et une capacité de refroidissement insuffisante ne permettent pas d’exploiter plus longtemps cette installation.

Ce verdict fait suite à la plainte déposée par l’association « Mühleberg Ver-fahren », en français « Mühleberg fait fausse route », dont les Verts font  partie. Les Verts se félicitent d’avoir porté ce cas devant la justice, au côté des riverains et d’autres associations.

Le niveau sécurité n’est pas insuffisant qu’à Mühleberg, mais il l’est aussi à Beznau. Pour cette raison, le prochain pas à faire est la remise en question de l’autorisation d’exploitation illimitée de la centrale de Beznau, la plus vieille d’Europe encore en service.

L’initiative « sortir du nucléaire » n’a rien perdu de son importance, et la manifestation du 11 mars « Menschenstrom, Sortons du Nucléaire ! » garde tout son sens.