L’IFSN place le profit avant la sécurité

Les Verts protestent devant la centrale de Leibstadt

Lors d’une action de protestation devant la centrale nucléaire de Leibstadt, les Verts ont demandé que toute la lumière soit faite sur l’origine des dommages détectés sur les éléments combustibles. D’ici là, elle doit absolument être débranchée. Les Verts demandent également un renforcement de la surveillance nucléaire afin que l’institution puisse correctement remplir ses missions.

La décision de l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) d’autoriser la remise en service de Leibstadt est irresponsable. L’IFSN place le profit avant la sécurité de la population. C’est une grave erreur, là où aucune erreur n’est tolérée. Les Verts demandent une réforme de la surveillance nucléaire afin que l’institution puisse correctement remplir ses tâches.

On ne connaît pas la cause des dommages détectés sur les éléments combustibles de la centrale nucléaire de Leibstadt. Pourtant ses exploitants ont reçu carte blanche de l’IFSN pour reprendre sa production. Les Verts critiquent cette décision incompréhensible et irresponsable. En effet, le fonctionnement de Leibstadt ne peut pas être considéré comme sûr tant qu’on ne sait pas clairement comment se sont produits les dommages et quels dangers ils représentent.

Par ailleurs, la communication trompeuse est tout aussi inacceptable pour les Verts. L’incident a été classé dans la catégorie 1, alors qu’une surchauffe problématique relève au moins de la catégorie 3 selon l’échelle internationale des événements nucléaires (INES). Les Verts exigent qu’en cas d’incident nucléaire, la population soit toujours informée de manière transparente, immédiate et exhaustive.

16'000 contre la remise en service de Leibstadt
Le 2 février, le président du groupe parlementaire des Verts, Balthasar Glättli a lancé une pétition en ligne contre la remise en service de Leibstadt. Elle a été déposée le 16 février auprès de l’IFSN, munie de plus de 16'000 signatures.

La centrale nucléaire de Leibstadt a dû être arrêtée en août 2016. On a en effet découvert dans le réacteur des dommages aux éléments combustibles, provoquant certaines défaillances dans le système de refroidissement. 

L'action de protestation à Leibstadt

L'action de protestation à Leibstadt