Adèle Thorens à propos de la réévaluation de l'aléa sismique conduite par l'IFSN :

L'IFSN protège les exploitants des centrales nucléaires plutôt que la population.

Lors de sa conférence de presse d’aujourd’hui à Brugg (AG), l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a présenté aujourd'hui une réévaluation de l’aléa sismique pour les centrales nucléaires suisses. Résultat : nos centrales nucléaires sont beaucoup plus menacées par les tremblements de terre qu’on ne le pensait peu après la catastrophe de Fukushima. Mais cela n’empêche pas l’IFSN de se montrer très clémente envers les exploitants nucléaires. Au lieu d’exiger des assainissements rapides et de protéger la population, l’IFSN donne à ces derniers jusqu’à 2020 pour apporter la preuve que les vérifications de sécurité nécessaires ont été faites. Et de ce fait, aucune mesure concrète de rééquipement ne sera encore effectuée.