Robert Cramer à propos de la décision de l’IFSN d’autoriser à nouveau l’exploitation de la centrale Beznau I

Beznau I et II doivent être débranchés une fois pour toute. Personne ne connaît précisément les risques que font courir cette plus vieille centrale nucléaire au monde. La décision de l’IFSN est irresponsable.

La décision de l’autorité de surveillance nucléaire, l’IFSN, de permettre la remise en route du réacteur de Beznau II est irresponsable et contradictoire. En effet, en raison de déficiences d’origine inconnue, le réacteur de Beznau I sera soumis à des examens jusqu’à mi-2016. Il est donc hors service. Pendant ce temps, l’IFSN laisse remettre en route le réacteur II, alors qu’on ne connaît toujours pas les raisons de ces défaillances. A nouveau, l’IFSN préfère protéger les exploitants des centrales plutôt que la population.

Beznau I et II doivent être débranchés du réseau pour toujours. En raison non seulement de ces défaillances d’origine inconnue, mais également de l’âge de Beznau (la plus vieille centrale au monde, avec des risques liés à l’ancienneté de la structure) et d’une autorité de surveillance trop faible.

La sécurité doit toujours primer quand il s’agit de centrales nucléaires. C’est ce qu’exige également l’initiative pour la sortie du nucléaire sur laquelle le peuple devra se prononcer en novembre 2016.