Audition relative à l’ordonnance Compensation des émissions de CO2 rejetées par les centrales fossiles-thermiques

Les Verts rejettent la tentative de créer, par voie d’ordonnance, une « lex Chavalon ». Et ce n’est pas parce qu’il y a déjà eu une centrale à cet endroit, qu’il faut en bâtir une plus polluante.

Les mêmes règles doivent être valables pour toutes les centrales fossiles-thermiques, afin de maintenir l’objectif de couplage chaleur-force. C’est aussi pourquoi le Parlement a exclu tout traitement spécial. Cela mis à part, il serait possible de renforcer les exigences en matière d’investissements compensatoires dans les énergies renouvelables et les conditions régissant les contrats de compensation, afin de réduire plus efficacement les émissions de CO2.