Pas d’extraction d’énergies fossiles en Suisse

Pour préserver le climat, nous devons cesser d’extraire du gaz, du charbon ou du pétrole de nos sols. Interdire l’extraction d’hydrocarbures en Suisse est simplement cohérent avec nos engagements dans le cadre de l’Accord de Paris.

Adèle Thorens sur le forage

Les Verts ont déposé à la commission de l’environnement du Conseil national (CEATE-N) une proposition visant à interdire toute extraction d’énergies fossiles en Suisse. Cette proposition fait suite au rapport « Fracturation hydraulique en Suisse», discuté aujourd’hui au sein de la CEATE-N.

Ce rapport du Conseil fédéral, qui a vu le jour grâce à un postulat vert, rejoint la position des Verts : l’extraction d’énergies fossiles, notamment via la fracturation hydraulique, va à l’encontre de la Stratégie énergétique de la Confédération, nuit au climat et à l’environnement. Le Conseil fédéral ne tire cependant pas les conséquences de ce constat et continue à autoriser l’extraction d’hydrocarbures.

Or, le 5 novembre, l’Accord de Paris sur le climat entrera en vigueur. Il exige de limiter l’augmentation des températures sur Terre si possible à 1.5 °C, en tout les cas à moins de 2°C, par rapport à l’ère pré-industrielle. Pour atteindre cet objectif de 2°C, au moins 80% des gisements de gaz, charbon et pétrole connus dans le monde doivent rester dans le sous-sol.

D’autant plus que la Suisse est particulièrement touchée par le réchauffement climatique. En 2017, les glaciers auront plus reculé en un an que lors des années précédentes et le terrible glissement de terrain à Bondo nous a montré les dangers que fait courir le changement climatique dans les Alpes. Extraire des hydrocarbures en Suisse est dès lors totalement absurde.

Grâce aux Verts, pas d’extraction d’hydrocarbures en Suisse à ce jour
En Suisse, parmi les hydrocarbures exploitables, se trouvent surtout des gisements de gaz non conventionnels, qui peuvent être extraits par la fracturation hydraulique ou le « fracking ». C’est grâce aux Verts, qu’il n’y a pour le moment pas de telles installations en Suisse.

Dans plusieurs cantons, les Verts ont déjà réussi à interdire ou à soumettre l’extraction d’énergies fossiles via le fracking à un moratoire. Le canton de Berne l’a interdite grâce à une initiative verte. Dans ceux de Genève et de Zoug, grâce à des interventions parlementaires vertes. Et à Neuchâtel, Fribourg et Vaud, elle fait l’objet d’un moratoire. Les Verts vaudois ont par ailleurs déposé en juin une initiative populaire cantonale visant à interdire l’extraction d’hydrocarbures.