Pétition contre les agrocarburants

La pétition contre les agrocarburants est lancée

Les agrocarburants aggravent la faim et détruisent l'environnement et les forêts tropicales. En conséquence, une coalition de 21 organisations suisses lance une pétition qui exige des critères d'autorisation sévères pour les agrocarburants en Suisse. Les usines prévues à Bad Zurzach et Delémont sont particulièrement concernées par ces critères.


La Plateforme agrocarburants, un large regroupement d'organisations suisses d'aide au développement, d'agriculteurs, de protection de l'environnement et d'églises, lance une pétition contre les agrocarburants. Celle-ci demande au Conseil fédéral et au Parlement d'édicter des critères d'autorisation sévères, afin d'empêcher les effets nocifs de la production d'agrocarburants. Concrètement la pétition exige

« l'adoption de critères d'autorisation qui excluent par principe les agrocarburants problématiques d'un point de vue social et écologique. Les critères doivent inclure la sécurité alimentaire des pays producteurs, ainsi que les effets indirects sur le changement d'affectation des terres. »

La raison de la pétition est claire: la production d'agrocarburants est en plein boom. Les conséquences sont graves: des familles d'agriculteurs dans les pays en développement sont privées de leurs terres, des forêts tropicales disparaissent et la faim augmente. En Suisse deux unités de production sont prévues, qui vont recourir à une matière première en provenance de pays en développement. A Delémont, dans le canton du Jura, l'entreprise Green Bio Energy veut produire de l'essence à partir de canne à sucre du Brésil. La commune de Bad Zurzach, dans le canton d’Argovie, a délivré en début d'année un permis de construire à l'entreprise Green Bio Fuel Switzerland pour fabriquer du diesel à partir d'huile de jatropha. Green Bio Fuel va importer des noix de jatropha du Mozambique. Autant au Mozambique qu'au Brésil la sécurité alimentaire de la population n'est pas assurée.

« Le jatropha empêche les petits paysans de maintenir les cultures vivrières. En plus, le jatropha est cultivé presque uniquement sur des sols fertiles qui doivent être irrigués », a déclaré Daniel Ribeiro, de l'organisation mozambicaine Justiça Ambiental lors d'une conférence de presse à Berne. « Dans un pays dans lequel un bon tiers de la population souffre de malnutrition, ce n'est pas une option acceptable ! »

La pétition veut appuyer l'initiative parlementaire de la Commission de l'environnement, de l'aménagement du territoire et de l'énergie du Conseil national, qui demande des critères d'admission sévères. Tant que ces critères ne seront pas entrés en vigueur au niveau fédéral, aucun projet d'agrocarburants ne doit être accepté en Suisse.


Les signatures seront récoltées jusqu'au 6 septembre 2010 sur www.petition-agrocarburants.ch