Conférence sur le climat de Cancun: voici ce que vous avez à faire, Mme Leuthard

Un mois de décembre chaud attend Madame Doris Leuthard, la nouvelle cheffe du Département de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC). Cette année, la Conférence de l'ONU sur le climat siégera à Cancun, au Mexique, et prendra des décisions importantes en vue d'un nouvel accord de protection du climat. L'Alliance climatique remet une liste de tâches que la présidente de la Confédération devra remplir à Cancun.

Cette semaine, le Conseil fédéral devrait déterminer la composition de la délégation qui participera aux négociations qui commenceront à la fin de ce mois, ainsi que le mandat de celle-ci. Il est indispensable pour le climat que le processus de négociations climatiques retrouve une dynamique qu'il a perdue après l'échec de la Conférence de Copenhague en décembre 2009. A Cancun, il faudra supprimer les principaux obstacles entre les partenaires de négociation afin qu'ils puissent conclure un accord équitable et obligatoire entre les parties. Pour cela, tous les Etats doivent faire les préparatifs nécessaires chez eux et apporter la disponibilité nécessaire à la création des conditions-cadres planétaires, nationales et régionales pour une politique climatique active.

Mme Leuthard, présidente de la Confédération, représentera pour la première fois la Suisse à la Conférence sur le climat. L'Alliance climatique transmet à la nouvelle cheffe du DETEC une liste des principales tâches qu'elle devra remplir à Cancun:

  • La Suisse doit soutenir, dans un cadre légalement contraignant, l'objectif d'augmentation de moins de 2°C de l'atmosphère planétaire, et soutenir une adaptation de cet objectif à 1.5°C, pour autant que les connaissances scientifiques le recommandent. Ce n'est qu'ainsi que notre Etat sera un partenaire de négociation crédible.
  • La Suisse doit améliorer son offre de réduction de ses émissions de CO2 d’ici 2020 et se fixer comme objectif 40% de réduction (par rapport à 1990), soutenant ainsi les ambitions d'importants Etats membres de l'UE.
  • La Suisse doit soutenir la création du nouveau fonds pour le climat et s'engager simultanément pour l'intégration de nouvelles sources de financement, comme un impôt sur l'aviation.

A Cancun, Mme Leuthard peut apporter une contribution importante à un climat planétaire sain et créer ainsi des conditions-cadres optimales pour une forte industrie suisse des technologies propres, avec les emplois correspondants. L'Alliance climatique, qui est un regroupement de 60 organisations, souhaite plein succès à Mme Leuthard à Cancun.