Adèle Thorens à propos des décisions de la CEATE-N sur la loi sur les résidences secondaires

Les décisions erronées s’enchaînent les unes après les autres : la majorité de la commission ouvre grand les vannes à la construction de nouvelles résidences secondaires. Ce qui signifie encore plus de lits froids et plus de mitage du territoire.

La CEATE-N a débattu aujourd’hui de la loi sur les résidences secondaires et a continué sur la lancée, catastrophique pour l’environnement, initiée par le Conseil des Etats. Le projet prévoit un nombre infini d’exceptions pour la construction de résidences secondaires et n’avance aucune mesure pour mieux exploiter les résidences secondaires existantes.

Les Verts exigent du Parlement qu’il comble les failles de ce projet de loi – si tel n’est pas le cas, ils seront prêts, de concert avec les initiants, à se saisir de l’arme référendaire.