Succès dans la lutte contre le mitage du paysage

Le groupe écologiste se réjouit des améliorations obtenues dans le cadre de la loi sur l’aménagement du territoire (LAT). Il regrette toutefois que le Parlement rejette l’initiative pour le paysage. Pour les Verts, il est évident que le véritable travail débute maintenant. Ils s’opposeront à toute tentative d’édulcorer ces dispositions lors de la mise en œuvre de la LAT.

Aujourd’hui, lors du vote final, le Parlement a dit OUI à la révision de la loi sur l’aménagement du territoire (LAT). Le groupe écologiste se réjouit des améliorations obtenues. Ainsi, les zones à bâtir qui dépassent les besoins réels des 15 prochaines années devront être réduites. L’obligation d’une taxe sur la plus-value, lors de mise en zone constructible, a également été votée. La nouvelle LAT, servant de contre-projet indirect à l’initiative pour le paysage, reprend donc l’exigence centrale de l’initiative pour le paysage: limiter le mitage effréné du paysage.

Déception liée au rejet de l’initiative pour le paysage
La nouvelle LAT n’est cependant pas un substitut à part entière de l’initiative pour le paysage. L’initiative demande en effet également d’inscrire dans la Constitution la séparation entre le territoire constructible et le territoire non constructible ainsi que la protection du paysage. Les Verts sont déçus du rejet de l’initiative pour le paysage qu’ils soutiennent. Les Verts s’engagent à combler les lacunes qui demeurent. Ils ont ainsi lancé dans le canton de Zurich l’initiative sur les terres cultivées qui sera soumise au peuple le 17 juin. Le NON du Parlement à l’initiative pour le paysage est d’autant plus regrettable que les terres cultivées ne sont pas davantage préservées. Si nous ne sommes pas en mesure de freiner la perte des terres cultivées, en particulier dans les zones propices, de nouvelles exploitations agricoles disparaitront.

Le véritable travail commence maintenant
L’expérience montre que l’aménagement du territoire échoue principalement dans sa mise en œuvre. Tout doit être fait pour utiliser le potentiel existant de densification lors de constructions. Les Verts s’opposeront à toute tentative d’édulcorer les dispositions, comme cela a été malheureusement le cas récemment lors de la mise en œuvre de la loi sur la protection des eaux.