Intensifier la protection des terres arables et de la biodiversité

Les Verts approuvent la 2e étape de la révision de la loi sur l’aménagement du territoire (LAT) : elle améliore la protection du paysage, des terres agricoles et de la biodiversité. Ils soutiennent en outre l’encouragement des logements à prix modéré prévu, même s’il y a lieu d’y apporter des correctifs, tout comme pour les transports.

«Cessons de renvoyer la protection des terres agricoles et de la biodiversité aux calendes grecques ! Révisons donc la LAT.»    
(Adèle Thorens, co-présidente, conseillère nationale VD)

Les Verts ont remis leur prise de position sur la 2e étape de la révision de la LAT aujourd’hui. Le projet améliore la protection du paysage et de nos précieuses ressources naturelles. C’est pourquoi le parti écologique soutient clairement les deux axes principaux de la révision, à savoir une meilleure protection des terres agricoles et, lors de constructions hors zone à bâtir, la distinction plus précise entre les terrains à bâtir et les autres.

En faire davantage pour la biodiversité
Il y a cependant lieu d’apporter certains correctifs, afin de mieux protéger la biodiversité. Les Verts se félicitent certes que la biodiversité soit inscrite expressément dans la loi sur l’aménagement du territoire, comme le prévoit d'ailleurs la stratégie fédérale. Mais les mesures proposées pour préserver la biodiversité sont trop timides: il faut se montrer davantage proactif et redoubler d’effort.

Miser sur des logements à prix modéré et une mobilité écologique
La révision prévoit de construire des logements avantageux et d’encourager la construction de logements d’utilité publique grâce aux recettes de la taxe sur la plus-value. Une nouveauté à laquelle souscrivent les Verts, car il faut qu’il y ait suffisamment de logements abordables dans les villes, afin d’y encourager la densification de l’habitat.

Enfin, les Verts approuvent l’accent que la révision met sur le développement d’un système de transport global. A leurs yeux, il conviendrait toutefois d’accorder plus de poids aux transports publics et à la mobilité douce, modes de transport utilisant moins d’espace et ménageant les ressources.

De quoi s’agit-il ?

La 1re étape de la révision de la LAT a été acceptée en votation populaire en mars 2013, grâce à l’initiative sur le paysage lancée par les Verts et les organisations environnementales. La 2e étape propose d’autres mesures contre le mitage du paysage et la perte de terres arables. Pour rappel, en 2008, le Parlement avait accepté la proposition des Verts d’intégrer l’élaboration d’une stratégie pour la biodiversité dans le programme de législature 2007–2011 et dont l’un des éléments est l’inscription de la biodiversité dans la LAT.