Solutions vertes contre l'usure prématurée (obsolescence)

Solutions vertes pour des produits durables et réparables

Les produits doivent être conçus pour durer, de manière à réduire les déchets et à économiser les matières premières. Plus durables, ils doivent être également réparables. Pour empêcher que les objets d’usage courant atterrissent prématurément à la décharge, il faut les concevoir de manière écologique, en prolonger la garantie et mettre à disposition des pièces de rechange. Durant la session d’été, les Verts vont présenter un train de mesures contre l’obsolescence des produits.

Le problème est bien connu: de nombreux produits sont rapidement hors d’usage. Leur réparation est souvent compliquée, trop chère, voire impossible: il faudrait renvoyer l’aspirateur en usine, nous dit-on, et cela revient moins cher d’en acheter un nouveau. Changer le chargeur du portable est plus coûteux que de s’offrir un nouveau téléphone. Les pièces de rechange de la machine à laver ne sont plus disponibles. Le boitier donnant accès aux mécanismes défectueux est soudé. Le tracteur en plastique ne résiste pas à la vitalité des enfants qui jouent avec.

Les consommateurs sont contraints de jeter les objets défectueux et de les remplacer par des neufs. Ce modèle économique, caractérisé par l’obsolescence des produits, constitue non seulement un grand désagrément pour les consommateurs, mais est aussi une catastrophe pour l’environnement. De précieuses matières premières sont gaspillées et finissent à la décharge. Il est temps de mettre fin à cette absurdité!

Des solutions vertes pour des produits durables et réparables
Mais on peut aussi faire autrement. Les Verts ont déjà demandé l’été dernier au Conseil fédéral d’intervenir pour optimiser la durée de vie et l’usage des ressources. Aujourd’hui, ils présentent de nouvelles propositions allant dans ce sens, notamment:

  • Prolonger les durées minimales de garantie pour inciter les fabricants à créer des produits à plus longue durée de vie
  • Mettre à disposition des instructions nécessaire à la remise en état des appareils et accès assuré aux mécanismes et aux pièces susceptibles d’être réparés ou changés
  • Mettre à disposition sur une période minimale des pièces de rechange et d’entretien
  • Instaurer des dispositions prévenant les problèmes d’incompatibilité, par exemple pour les chargeurs et les batteries.
  • Encourager la réparation par le biais de la taxe anticipée sur l’élimination des déchets et promouvoir les entreprises locales de réparation.

Les Verts déposeront à la session d’été une série d’interventions parlementaires visant ces objectifs.

«Il faut des mesures concrètes pour réduire la consommation des ressources. Partager, réparer, réutiliser et recycler: tels sont les maîtres mots de l’économie verte. Le Parlement débattra de notre initiative l’année prochaine. Nous attendons des décisions claires au plus tard à ce moment-là», conclut Bastien Girod, vice-président des Verts.

Documents de la conférence de presse du 5 mai 2013


Interventions parlementaires déjà déposées