Pour une économie verte. Les Verts, une longueur d'avance

La Suisse doit drastiquement réduire son empreinte écologique. C’est le but que poursuit l’initiative pour une économie verte, que les Verts ont lancée lors de leur assemblée des délégués, samedi à Winterthour. Leur campagne électorale met l’accent sur la transformation écologique de l’économie et sur l’opposition aux centrales nucléaires, mais ils s’engagent également pour une société solidaire et une Suisse ouverte au monde. Leurs objectifs pour la prochaine législature sont consignés dans la plateforme électorale approuvée samedi par les délégués. 

« Une politique environnementale est nécessairement une politique économique. Notre initiative s’attaque au plus grand défaut du système économique actuel, qui est d’épuiser inexorablement les ressources de notre planète » a déclaré Bastien Girod, conseiller national zurichois et président du groupe de travail ayant élaboré le texte de l’initiative. Car « un monde qui se comporte comme s’il disposait des ressources de plusieurs planètes réunies, est un monde voué à sa perte », avertit le président des Verts, Ueli Leuenberger.

Avec l’initiative pour une économie durable et utilisant ses ressources avec efficience(économie verte), il s’agit de s’attaquer à la racine des problèmes environnementaux, économiques et sociaux. Ce texte exige en effet la transformation écologique de l’écologie, c’est-à-dire la transition vers une économie circulaire permettant une répartition plus équitable des ressources.

Seulement une Terre
L’initiative vise à réduire l’empreinte écologique de la Suisse à une planète d’ici 2050. Ce qui signifie ne pas outrepasser les limites de ce que la Terre peut durablement supporter. L’initiative définit une procédure contraignante et précise les instruments nécessaires pour atteindre ce but général. Le texte de l’initiative, un argumentaire et des explications détaillées peuvent être téléchargés sur la page d’accueil du site des Verts, www.verts.ch.

L’initiative verte et la campagne contre les nouvelles centrales nucléaires présentée mardi dernier constitueront le fer de lance de l’année électorale des Verts, mais ceux-ci militent également pour un environnement intact, une société solidaire et une Suisse ouverte au monde. Les dix points essentiels de la plateforme électorale des Verts sont disponibles sous forme résumée sur le site des Verts. La version intégrale de la plateforme peut également y être consultée.

Deux nouveaux membres : les Grisons et Appenzell
Les Verts abordent leur année électorale en pleine forme, ce dont témoigne leur croissance ininterrompue depuis plusieurs années. Deux partis Verts cantonaux viennent d’adhérer au parti national en tant que membres à part entière : les Verts d’Appenzell (GRAL) et les Verts des Grisons (Verda) ont été chaleureusement accueillis par les délégués lors de l’assemblée de ce samedi.

Les délégués ont par ailleurs confirmé la position du parti en ce qui concerne l’initiative pour la protection contre la violence des armes. C’est un oui sans équivoque. Le Bureau national s’était déjà prononcé dans le même sens en novembre dernier.