Adèle Thorens à propos de l'économie verte à la CEATE-N

Un pas en avant pour l’économie verte : la commission de l’environnement a clairement amélioré aujourd’hui la loi sur la protection de l’environnement. Elle a renforcé les activités de recyclage et pris en considération l’impact environnemental des produits importés. Economiesuisse a fait bien mauvaise figure avec sa pseudo-étude.

La commission de l’environnement du Conseil national (CEATE-N) a commencé aujourd’hui la discussion par article de la loi sur la protection de l’environnement. Celle-ci se trouve en révision en raison de l’initiative pour une économie verte.

Les Verts ont pu obtenir aujourd’hui les succès suivants :
- L’inclusion des atteintes environnementales à l’étranger, qui représentent pourtant plus de 70% de notre impact, La commission a réintégré ce point dans la loi.
- Le renforcement des secteurs du recyclage et de la revalorisation des matériaux.

Les Verts s’engageront encore en plénum pour l’optimisation de la durée de vie des produits (lutte contre l’obsolescence) et pour une obligation de collecte des emballages, en particulier les bouteilles en plastique, alors que 30 à 50 % des déchets ménagers est composé d’emballages.

La discussion par article se poursuivra lors des séances du 18-19 mai.