Protection des locataires: le Conseil fédéral joue avec le feu

Les Verts demandent une meilleure protection des locataires et envisagent une initiative

Les Lignes directrices pour la politique du logement adoptées aujourd’hui par le Conseil fédéral ne sont pas suffisantes pour protéger les locataires et mettre fin à la spéculation croissante sur les logements. Le Conseil fédéral favorise ainsi les initiatives visant à limiter l’immigration. Les Verts, quant à eux, envisagent une initiative populaire pour encourager la construction de logements abordables financièrement et l’habitat coopératif.

Les Verts demandent des améliorations urgentes de la protection des locataires comme mesures efficaces contre la pénurie de logements. Ils veulent ainsi empêcher que des propriétaires antisociaux tirent des profits indécents de la situation tendue du marché immobilier. La retenue du Conseil fédéral laisse les Verts perplexes. La co-présidente Regula Rytz constate : « Visiblement, le Conseil fédéral n’est pas disposé à faire enfin ses devoirs en matière de mesures d’accompagnement à la libre circulation des personnes. Au lieu de quoi, il se cantonne à une politique symbolique inefficace, comme il l’a déjà montré en avril dernier avec l’introduction de la clause de sauvegarde.»

Et maintenant, cette tendance se confirme avec la politique du logement. Au lieu de prendre enfin au sérieux le manque criant de logements, les prix des loyers qui explosent et les problèmes de la population, on renonce à un renforcement de la protection des locataires, pourtant urgent et nécessaire. Le Conseil fédéral n’est même pas prêt à entrer en matière sur les demandes pourtant modérées des Verts et de l’association des locataires. Une limitation efficace des loyers initiaux et une meilleure protection contre les résiliations de bail ne sont même pas à l’ordre du jour. Le conseiller national Balthasar Glättli, vice-président de l’association suisse des locataires, déclare à ce propos : «Le Conseil fédéral joue avec le feu. Sans le soutien de la population des villes, particulièrement touchée par l’explosion des loyers, la lutte contre les initiatives visant à limiter l’immigration sera difficile. C’est pourquoi il faut rapidement introduire des moyens efficaces dans le droit du bail. »

Selon les Verts, il faut développer l’encouragement à la construction de logements, d’abord dans le segment coopératif. Grâce à ses critères de location, celui-ci garantit des loyers avantageux et une occupation optimale des espaces. Il est positif que le Conseil fédéral envisage des mesures sur ce plan. Les Verts eux-mêmes examinent actuellement une initiative pour encourager la construction de logements abordables et écologiques.