Bonne décision de la BNS concernant le taux directeur

Les Verts réclament une place industrielle créative et la taxe Tobin

Les Verts approuvent la décision de la Banque nationale suisse (BNS) de ne pas relever le taux directeur. Revaloriser le franc suisse conduirait en effet à la mort de branches économiques productives en Suisse, donc à une augmentation du chômage et à des bulles financières. Il faut que l'industrie suisse reste créative pour que la transition vers une économie verte et durable soit possible. C'est la raison pour laquelle les Verts continueront à garder la politique monétaire suisse à l'œil.

Les Verts ne veulent pas qu'encore plus d'investisseurs et de spéculateurs se réfugient dans le franc suisse. Les Verts considèrent que le franc est déjà surévalué aujourd’hui. C'est dans cette optique que la BNS a annoncé aujourd'hui de renoncer à une augmentation du taux directeur. C'est à priori une bonne nouvelle pour l'industrie suisse.

Examiner les taux d'intérêt négatifs
Jusqu'à présent, la BNS n’a pas réussi à stabiliser un taux de change par l’achat d’euros. Les Verts pensent qu'il y a une plus grande marge de manoeuvre dans l'abaissement du taux d'intérêt. La BNS devrait examiner l'option d'un taux d'intérêt négatif. Les risques d'inflation ne devraient pas empêcher la BNS d’entreprendre des réflexions courageuses.

Une taxe Tobin contre la spéculation
La Suisse devrait en outre s'engager beaucoup plus intensivement pour l'introduction d'une taxe Tobin. Un petit impôt sur toutes les transactions internationales sur les devises permettrait d'endiguer la spéculation à court terme. Les Verts veulent que la Suisse joue un rôle pionnier dans la réduction de la spéculation. Autrement l’explosion des bulles financières risque de nous assourdir.