La politique financière du Conseil fédéral manque de crédibilité

Une fois de plus, les finances fédérales se portent mieux que prévu. C'est la raison pour laquelle les Verts revendiquent la fin de la folie des économies et une politique financière à long terme qui investisse dans l'avenir de notre pays.

La Confédération bouclera sans doute des comptes dont le résultat sera de CHF 2.5 milliards plus élevé que prévu. De prime abord, cela peut sembler réjouissant. Mais une autre image se dégage lorsqu'on y regarde de plus près.

Le même scénario se répète depuis des années, le Conseil fédéral présente un budget basé sur de faibles rentrées financières et réduit la marge de manoeuvre du Parlement au minimum. Les économies se font principalement au détriment de l'environnement, de la formation et du social. Les Verts considèrent que c'est déloyal.

Lors du prochain débat sur le budget fédéral, les Verts seront très critiques à l'égard des chiffres présentés par le Conseil fédéral. Il faut mettre fin à la folie des économies qui empêchent toute innovation et ne permettent même plus à la Confédération de remplir ses engagements.

Les Verts revendiquent l'application du plan d'action énergie annoncé il y a deux ans, une augmentation des moyens accordés à la formation, à la recherche et à l'innovation, une accessibilité des trains aux handicapés dans les délais fixés par la loi et une réintégration dans le monde du travail des personnes partiellement aptes à gagner leur vie, comme le veut déjà la 5e révision de l'AI.