Daniel Brélaz à propos du message sur l’armée 2016 : La Commission des finances à la botte des militaro-nostalgiques

Contrairement aux autres secteurs, l’armée reçoit toujours plus d’argent, alors qu’elle ignore les vraies menaces.

Pas plus tard qu’hier, un nouveau paquet d’économies de 3 milliards de francs a été annoncé au détriment de l’aide au développement, de la formation, de la recherche et des institutions sociales. Mais parallèlement, on veut accroître le budget militaire. La Commission des finances du Conseil national fait fausse route et se laisse instrumentaliser par les militaro-nostalgiques de la droite conservatrice. A cela s’ajoute la question de l’utilisation de ces 20 milliards de francs.
L’armée suisse continue à axer son action sur des menaces obsolètes. Par contre, elle semble bien dépourvue face aux vrais dangers, comme le montre la cyberattaque contre RUAG, qui appartient entièrement à la Confédération.
Par conséquent, les Verts maintiennent leur position : celui qui ne peut pas dire où il va, ne mérite pas d’être soutenu financièrement.