Adèle Thorens lors du débat d'actualité sur le franc fort

Nous avons besoin de plus d’innovation, plutôt que de dérégulation. Il est absurde de remettre en cause le tournant énergétique et la promotion d'une économie verte. Ils constituent précisément une chance pour notre économie et augmenteront sa capacité de résilience face à des difficultés comme celles que nous traversons aujourd’hui.

Les Verts ont été les premiers à demander un débat d’actualité sur le franc fort afin d’amortir ses effets négatifs sur les entreprises, les emplois et les salaires (voir communiqués du 10.2.15 et du 20.2.15). Des choix stratégiques majeurs et à long terme tels que le tournant énergétique et l’économie verte sont aujourd’hui plus indispensables que jamais : ils garantissent des emplois, renforcent le marché intérieur et constituent un investissement pour l’avenir.

Comme remèdes au franc fort, les Verts proposent notamment de (interpellation urgente):

  • prendre des mesures supplémentaires pour favoriser l’innovation (entre autres augmenter les crédits de la Commission pour la technologie et l’innovation) et promouvoir l’économie verte et le tournant énergétique afin de renforcer le marché intérieur.
  • éviter des mesures de dérégulation ou visant les salaires, dont le principal effet sera d’affaiblir le pouvoir d’achat des ménages.
  • mettre en place des contrôles des mouvements de capitaux pour lutter contre la tendance à faire du franc une valeur refuge et créer, en coordination avec nos voisins européens, une taxe sur les transactions financières afin d'atténuer la spéculation.
  • soutenir le secteur touristique à court terme, pour autant que ces mesures favorisent un tourisme durable.
  • préserver les accords bilatéraux avec l’Union européenne.