Plan d'action des produits phytosanitaires

Réponse à la consultation

Les Verts rejoignent sans réserve le Conseil fédéral dans sa volonté d’élaborer enfin un Plan d'action des produits phytosanitaires et d’exiger d’y recourir seulement « autant que nécessaire et aussi peu que possible ». Car une chose est sûre : il faut que la Suisse change de politique. Les pesticides n’ont en effet cessé ces derniers mois et années de défrayer la chronique. Que ce soit en raison du mauvais état des eaux en Suisse, de la mise en danger de la biodiversité ou des risques sanitaires imprévisibles. Ce plan d’action doit assurer que les éléments importants de notre écosystème (pollinisation, eau potable, etc.) ainsi que la santé de la population et des agricultrices et agriculteurs soient préservés.

Mais le projet du Conseil fédéral est bien timoré et insuffisant. La situation exige en effet de définir un changement de paradigme – en finir avec les pesticides de synthèse – d’ici 2030 et d’y parvenir grâce au plan d’action.

A cet effet, les Verts soutiennent ou demandent les mesures suivantes :

  • taxer les pesticides
  • interdire la vente de pesticides à des privés et leur utilisation dans les espaces publics
  • rendre l’usage des pesticides de synthèse plus difficile
  • encourager les alternatives
  • etc.