Ordonnance sur les effectifs maximums dans la production de viande et d’oeufs (OEM)

Les Verts sont d‘avis que les pratiques d’élevage doivent respecter les besoins propres aux différentes espèces d’animaux et s‘inspirer pour cela de leurs conditions de vie naturelles. Les animaux élevés de cette manière ont plus de vitalité, ils sont en meilleure santé et résistent mieux au stress. Une exploitation animale respectueuse des espèces et soucieuse de leurs conditions de vie naturelles présuppose l’élevage de races n’ayant pas subi de modifications génétiques. Le bien-être des animaux profite autant à ceux qui les élèvent qu’à ceux qui les consomment. La qualité des produits animaux s’améliore, tout comme leur image.

La loi sur l’agriculture suisse fixe une limite supérieur à la taille des cheptels et les paiements directs font dépendre le nombre de têtes de bétail de la surface de l’exploitation.

  • Les Verts s’opposent à la suppression des réglementations qui empêchent que l’élevage ne prennent des proportions industrielles.
  • La limitation des cheptels doit être encore abaissée dans les régions où les nappes phréatiques sont polluées par les engrais.
  • Il faut éviter toute incitation à l’intensification de l’élevage.
  • En revanche, l’élevage biologique a un urgent besoin de soutien.
  • L’élevage à l’échelle industrielle doit perdre ses droits aux paiements directs.

Consultation complète (en allemand)