Votations du 8 mars 2015

Le débat autour de la réforme fiscale écologique doit continuer

Les Verts regrettent le clair rejet de l’initiative «Remplacer la TVA par une taxe sur l’énergie». Les partis qui n’étaient pas favorables à cette initiative tout en soutenant le principe d’une réforme fiscale écologique doivent maintenant donner des suites concrètes à leurs propos. Les Verts sont par contre soulagés du rejet de l’initiative sur les familles. Celle-ci aurait entraîné des pertes fiscales importantes pour l’Etat et des coupes budgétaires qui auraient avant tout frappé les familles les plus précarisées.

Les Verts regrettent le rejet de l’initiative «Remplacer la TVA par une taxe sur l’énergie». Ils appellent désormais les partis de gauche comme de droite à collaborer de façon constructive au projet de réforme fiscale écologique annoncé par le Conseil fédéral.

Contre-projet des Verts
Lors des débats autour de l’initiative sur l’énergie, les Verts avaient déjà avancé un contre-projet dont les objectifs rejoignaient ceux du projet du Conseil fédéral: soit instaurer une taxe incitative sur les énergies non-renouvelables dont les recettes seraient reversées à la population et aux entreprises, à l’instar de la taxe sur le CO2. Ainsi, tant la TVA que les entrées financières de la Confédération ne seraient pas touchées.

Les Verts demandent dans ce contexte d’instaurer une taxe environnementale ou une taxe sur les émissions de CO2 qui serait prélevée sur les carburants. C’est en effet dans le domaine du trafic que la Suisse a la plus grande marge de manœuvre pour préserver le climat.

Plan d’action vert pour les familles
Les Verts se réjouissent du rejet de l’initiative «Aider les familles» au titre trompeur: cette initiative n’aurait apporté aucun soutien aux familles qui en ont le plus besoin. Elle aurait de plus entraîné des pertes fiscales importantes pour la Confédération, les cantons et les communes. Et les familles les plus précarisées auraient subi en premier et de plein fouet les coupes budgétaires ainsi générées.

Les Verts ont un plan d’action pour les familles. Celui-ci propose tant une augmentation des allocations familiales et des prestations complémentaires, mais également de bonnes conditions-cadre pour mieux concilier travail et famille: école à journée continue, congé parental, temps partiel pour les hommes, etc. Les Verts demandent également la création d’un Secrétariat d’Etat pour les familles chargé d’impulser et de coordonner une politique familiale globale et cohérente entre les différents départements.

L'initiative sur les bourses d'études, soumise au vote le 14 juin prochain, est également une solution concrète pour aider financièrement les familles.

Adèle Thorens co-présidente

L'initiative des Vert'libéraux proposait un changement radical du système fiscal - ce qui a provoqué d'importantes résistances. Le contre-projet des Verts, plus pragmatique, aurait permis d'éviter cette bérézina puisqu'il aurait suscité le retrait de leur initiative par les Vert'libéraux.