Deux Vert-e-s élu-e-s aux tribunaux fédéraux

Les Verts se réjouissent particulièrement de l’élection de deux personnalités de valeur, Contessina Theis – au Tribunal administratif fédéral (TAF) – et Christian Denys – à notre cour suprême, le Tribunal fédéral (TF).

Deux Vert-e-s élu-e-s aux tribunaux fédéraux

Les Verts se réjouissent particulièrement de l’élection de deux personnalités de valeur, Contessina Theis – au Tribunal administratif fédéral (TAF) – et Christian Denys – à notre cour suprême, le Tribunal fédéral (TF); par la même occasion, ils tiennent à féliciter l’ensemble des nouveaux magistrats désignés aujourd’hui. Ainsi, à l’issue de la législature finissante, la sensibilité écologiste sera assez équitablement représentée dans les différents tribunaux de la Confédération.

 

Ce matin, l’Assemblée fédérale a élu, notamment, Contessina Theis au TAF et Christian Denys au TF. Tous deux proposés par les Verts, ces juristes confirmés ont une grande expérience judiciaire, mais en outre une personnalité affirmée et un sens reconnu de l’humain. Née en 1965, double nationale suisse et américaine, Contessina Theis est une spécialiste du droit d’asile et du droit social; elle a exercé sa profession d’abord à Zurich, au sein d’une ONG et pour le HCR, en dernier lieu comme greffière de ce même TAF où elle est désormais juge. Né en 1967, lausannois, Christian Denys a été un greffier expérimenté à la Cour de cassation pénale du TF; depuis 2005, il siège au Tribunal cantonal vaudois, où il a été président de cour.

 

Avec ces élections, il y a dorénavant 5 juges émanant des Verts au TF, à Lausanne et Lucerne (2 femmes et 3 hommes, mais aussi 3 Alémaniques et 2 Romands: Florence Aubry et Brigitte Pfiffner, Thomas Merkli et Christian Denys ainsi que le juge suppléant Stephen V. Berti), 6 au TAF, à Berne et bientôt à Saint-Gall (4 femmes et 2 hommes, 5 Alémaniques et une Romande: Franziska Schneider, Emilia Antonioni, Muriel Beck Kadima et Contessina Theis, Michael Peterli et Frank Seethaler), 2 au Tribunal pénal fédéral, à Bellinzone (1 Romande, Nathalie Zufferey, et 1 homme, alémanique, Daniel Kipfer, vice-président de cette juridiction). Très attachés à l’indépendance des jugements, valeur clé d’une vraie démocratie, les Verts et leurs magistrats conservent toujours une distance amicale; il n’en demeure pas moins que les juges restent des femmes et des hommes, disposent d’un grand pouvoir d’appréciation et prennent souvent des décisions ayant un poids certain sur la vie politique et sociale. Il importe donc que la composition des tribunaux soit, à cet égard, le reflet équitable des sensibilités diverses du pays.