Décisions de l’assemblée des délégué-e-s à Ziegelbrücke, Glaris

L’assemblée des délégué-e-s des Verts s’est déroulée sous le signe de la réélection de la présidence du parti. Le représentant des Jeunes Verts Luca Maggi remplace Irène Kälin, sortante. Les délégué-e-s ont en outre décidé de soutenir un référendum en cas de construction d’un 2e tunnel au Gothard et fait leurs recommandations pour les votations du 18 mai.

La présidence (ré)élue à l’unanimité

L’assemblée des délégué-e-s des Verts s’est déroulée sous le signe de la réélection de la présidence du parti. Le représentant des Jeunes Verts Luca Maggi remplace Irène Kälin, sortante. Les délégué-e-s ont en outre décidé de soutenir un référendum en cas de construction d’un 2e tunnel au Gothard et fait leurs recommandations pour les votations du 18 mai.

 

Les délégué-e-s ont réélu à l’unanimité la présidence sortante du parti pour un nouveau mandat de deux ans. Composée des co-présidentes Adèle Thorens et Regula Rytz ainsi que des vice-présidents Robert Cramer, Josef Lang et Bastien Girod, la présidence sera complétée par le nouveau représentant des Jeunes Verts, le Zurichois Luca Maggi. Celui-ci remplace Irène Kälin, qui se retire pour des raisons professionnelles, tout en continuant à siéger au Grand Conseil argovien.

 

La co-présidente Adèle Thorens résume ainsi les défis qui attendent le parti et la présidence jusqu’aux élections de 2015 : « La votation du 9 février marque une rupture. Nous ne voulons pas construire un mur, mais rendre l’économie globalisée plus sociale et écologique. Notre réponse à une croissance unilatérale est l’initiative pour une économie verte, qui sera débattue en avril. » De même, l’initiative verte pour des denrées alimentaires durables n’isole pas la Suisse, mais fixe des standards de qualité pour le commerce international. Soutenue par l’association des petits paysans (Kleinbauernvereinigung) et par la Protection Suisse des Animaux, elle sera probablement lancée en mai.

 

Recommandations pour les votations du 18 mai
Les délégué-e-s ont également fait leurs recommandations pour les 4 votations du 18 mai. C’est sans surprise qu’ils prônent le Non à la loi sur le fonds Gripen. Ils ont par ailleurs critiqué vertement le refus du comité du oui, sous la houlette de l’UDC, de dévoiler le montant des moyens financiers engagés dans la campagne.

 

Les délégué-e-s ont soutenu clairement l’initiative pour les salaires minimums et le contre-projet en faveur de la médecine de famille. Par contre, les Verts rejettent sans ambages l’initiative de la Marche blanche, car le contre-projet protège mieux les enfants en prévoyant des interdictions de périmètre et de contact, tout en garantissant un des principes majeurs de l’Etat de droit : la proportionnalité.

 

Oui à la protection des Alpes
C’est à l’unanimité que les délégué-e-s ont décidé de soutenir un éventuel référendum contre la construction d’un 2e tunnel au Gothard : « superflu, anticonstitutionnel et beaucoup trop cher » résume la co-présidente Adèle Thorens.

 

Renseignements:

Adèle Thorens, co-présidente, 079 478 90 05

Robert Cramer, vice-président, 079 250 05 00