Assemblée des délegué-e-s à Viège

Un plan d'action pour le développement durable des régions de montagne

L’assemblée des délégués des Verts en Valais était consacrée principalement aux perspectives de développement durable des régions de montagne. Une résolution définissant les grands axes d'une telle politique alpine a été adoptée à l’unanimité. Les délégués ont également décidé des recommandations de vote pour les scrutins du 22 septembre et du 24 novembre 2013.

 

L’assemblée des délégués de ce jour à Viège était consacré à la „politique alpine durable“. Les Verts considèrent le changement structurel provoqué par l’acceptation de la Lex Weber et de la loi sur l’aménagement du territoire, comme une opportunité pour poser les bases d'un développement économique plus durable. « Il manque dans les régions de montagne des incitations et des moyens financiers pour développer des projets innovants et des places de travail“ affirme Adèle Thorens, co-présidente des Verts. « La production et la mise sur le marché de produits locaux devrait par exemple être davantage encouragée. Les Verts défendent également l'idée d'un programme d’assainissement énergétique des bâtiments spécifique aux régions de montagne, car c’est là où son efficacité est la plus grande. Avec un fonds de compensation pour le climat, nous voulons enfin amener de l’argent en provenance des cantons de plaine dans les régions de montagne pour faire face aux dommages causés par le changement climatique». Une résolution pour une politique alpine verte a été adoptée à l’unanimité. Un groupe de travail avec des représentants des cantons de montagne va approfondir le contenu de la résolution et élaborer un plan d'action pour le développement économique durable des régions de montagne.

 

Recommandations de vote pour le 22 septembre 2013
A Viège, les délégués ont suivi presque toutes les recommandations de vote du bureau des Verts. Ils ont ainsi dit oui à l’initiative pour l’abrogation du service militaire obligatoire. « Proportionnellement à sa population, la Suisse a la plus grande armée d’Europe. Cela grève fortement le budget fédéral et la santé de l’économie. L’abrogation du service militaire obligatoire libère des ressources financières et humaines pour les tâches civiles importantes comme le tournant énergétique, la sortie du nucléaire et l’économie verte», a argumenté le vice-président Jo Lang. Les délégués ont en outre dit non à la modification de la loi sur le travail. Concernant la loi sur les épidémies, une majorité des délégués s’est prononcée en faveur de de l’objet.

 

Recommandations de vote pour le 24 novembre 2013
Les délégués ont dit non à l’augmentation du prix de la vignette autoroutière, car les recettes générées ne bénéficieraient qu’à la construction routière. Cet argent serait en effet obligatoirement affecté à l’entretien et au développement du réseau routier national. Concernant l’initiative 1:12, les délégués se sont prononcés en faveur du oui. Enfin, les délégués disent non à l’initiative de l’UDC pour les familles.

 

 

Pour des informations complémentaires:
Adèle Thorens, co-présidente
, 079 478 90 05
Regula Rytz, coprésidente, 079 353 86 38
Miriam Behrens, secrétaire générale, 079 750 48 77