Décisions de l’assemblée des délégué-e-s à Grenchen/Granges

Les Verts ont mis la gestion durable du sol au centre de leurs débats lors de leur assemblée des délégués qui s’est tenue aujourd’hui à Grenchen/Granges, et ont adopté une résolution à ce propos, qui réfute notamment les thèses d’Ecopop. Dans une seconde résolution, ils ont réaffirmé leur rejet de la candidature suisse aux Jeux olympiques. Les délégués se sont en outre prononcés pour l’initiative «contre les rémunérations abusives» et pour l’article constitutionnel sur la famille. Ils ont enfin décidé de soutenir le référendum contre la libéralisation des heures d’ouverture des stations-service.

Des solutions vertes pour une gestion durable du sol

Les Verts ont mis la gestion durable du sol au centre de leurs débats lors de leur assemblée des délégués qui s’est tenue aujourd’hui à Grenchen/Granges, et ont adopté une résolution à ce propos, qui réfute notamment les thèses d’Ecopop. Dans une seconde résolution, ils ont réaffirmé leur rejet de la candidature suisse aux Jeux olympiques. Les délégués se sont en outre prononcés pour l’initiative «contre les rémunérations abusives» et pour l’article constitutionnel sur la famille. Ils ont enfin décidé de soutenir le référendum contre la libéralisation des heures d’ouverture des stations-service.

«Nous entrons dans la nouvelle année avec un agenda chargé», a déclaré Regula Rytz, co-présidente des Verts, en ouverture de l’assemblée des délégués, samedi à Grenchen/Granges : «Nous voulons accélérer le tournant énergétique, fixer un délai clair pour la sortie du nucléaire, empêcher la dilapidation des deniers publics dans un second tunnel autoroutier au Gothard, en contradiction avec notre Constitution. Nous voulons aussi nous engager pour le renforcement de l’AVS et une fiscalité plus équitable, et défendre la tradition humanitaire de la Suisse en soutenant le référendum contre la révision de la loi sur l’asile.»

«Le vent tourne », a confirmé la co-présidente native de Soleure Adèle Thorens: «A la fin de l’an dernier, nous avons à la fois pu fêter la première présidente verte du Conseil national et stopper notre recul lors des élections à Bâle et à Berne. Aujourd’hui, nous travaillons avec confiance à nos prochains résultats à Soleure, en Valais, à Neuchâtel et au Tessin. Nous espérons pouvoir nous en féliciter en avril, au moment même où nous célébrerons le trentième anniversaire de notre parti!»

Une utilisation responsable du sol plutôt que la fermeture des frontières
En novembre dernier déjà, les délégués ont décidé à l’unanimité de soutenir la révision de la loi sur l’aménagement du territoire, qui sera soumise au vote le 3 mars. «L’aménagement du territoire est un instrument central de la politique écologiste», a souligné Adèle Thorens : «Mais la loi révisée ne résoudra pas tout.» L’assemblée des délégués a adopté la résolution «Le territoire suisse est à un tournant! Une meilleure qualité de vie et une utilisation mesurée des ressources grâce à un aménagement durable du territoire». Les Verts y montrent comment une gestion durable du sol, impliquant notamment une meilleure maîtrise de la croissance et une promotion économique durable, contribue à la réduction de l’empreinte écologique et à une meilleure qualité de vie. Enfin, la résolution affirme clairement qu’une gestion durable du territoire est une meilleure réponse à son mitage que la fermeture des frontières proposée par l’initiative Ecopop.

La nouvelle loi sur l’aménagement du territoire est une chance pour les cantons qui pourront disposer de terrains à bâtir en quantité suffisante et mieux situés, tout en préservant le paysage. La conseillère d’Etat verte vaudoise Béatrice Métraux, l’a confirmé lors de la table ronde, tout comme Brigit Wyss, candidate soleuroise au Conseil d’Etat.

Oui à l’initiative «contre les rémunérations abusives» et à l’article constitutionnel sur la famille
Les délégués soutiennent l’initiative «contre les rémunérations abusives», qui prévoit entre autres l’interdiction des «parachutes dorés» et vise à instaurer plus de transparence. «L’initiative Minder est plus incisive que le contre-projet», a expliqué le conseiller national Daniel Vischer: «L’initiative ne provoquera pas de dégâts économiques: les seuls qui en subiront les conséquences sont précisément ceux qui touchent des rémunérations abusives. Les autres peuvent voter oui.» Pour les Verts, cette initiative est un pas important vers une réduction des écarts salariaux, elle est étroitement liée aux initiatives «1:12» et pour un salaire minimum.

Les délégués se sont aussi prononcés à l’unanimité en faveur de l’article constitutionnel sur la famille, qui doit permettre de mieux concilier vie familiale et vie professionnelle et de décharger financièrement les familles.

Par ailleurs, les délégués ont adopté une résolution pour un développement durable des Alpes et contre des Jeux olympiques dans les Grisons. Ils ont aussi décidé de soutenir le référendum contre la libéralisation des horaires d’ouverture des stations-services.

Documents


Pour des informations complémentaires:
Regula Rytz, coprésidente, 079 353 86 38
Adèle Thorens, coprésidente, 079 478 90 05
Miriam Behrens, secrétaire générale, 079 750 48 77