Quatre excellentes candidatures à la présidence du groupe des Verts

Quatre excellentes candidatures pour la présidence du groupe des Verts

La succession de l’actuelle présidente du groupe des Verts à l’Assemblée fédérale, Maya Graf, se jouera entre quatre membres du Conseil national : Marlies Bänzigger (ZH), Yvonne Gilli (SG), Antonio Hodgers (GE) et Louis Schelbert (LU) sont candidats au poste. Le groupe fera son choix lors de sa séance du 30 novembre 2010.

 

Le groupe des Verts est très heureux que quatre personnes hautement compétentes aient manifesté leur intérêt pour cette fonction essentielle. Les parlementaires écologistes ont mené aujourd’hui la discussion d’entrée en matière. Les présentations des candidates et candidats ainsi que l’élection proprement dite auront lieu lors de la session d’hiver.

 

Louis Schelbert a fait son entrée au Conseil national en 2006 ; Marlies Bänziger, Yvonne Gilli et Antonio Hodgers ont été élus en 2007. Tous les quatre ont une expérience de la présidence du groupe parlementaire ou du parti vert de leurs cantons respectifs et ils ont fait la preuve de leurs capacités à rassembler.

 

Marlies Bänziger est membre de la commission des finances du Conseil national (CdF). Elle a été co-présidente, puis présidente des Verts du canton de Zurich. Yvonne Gilli siège dans la commission de la sécurité sociale et de la santé publique (CSSS) et dans la commission de la science, de l’éducation et de la culture (CSEC). Elle a co-présidé pendant quatre ans les Verts du canton de Saint-Gall.

 

Antonio Hodgers est vice-président de la commission des institutions politiques (CIP). Il a dirigé successivement le groupe parlementaire écologiste du Grand Conseil genevois et les Verts de son canton. Louis Schelbert est membre de la commission de l’économie et des redevances (CER) et de la commission des finances (CdF). Il a été à la tête du groupe écologiste du parlement cantonal lucernois de 1995 à 2000.

 

Ces quatre personnes présentent toutes un excellent profil et auraient toutes les qualités requises pour mener le groupe avec succès. Le poste va se libérer du fait de la candidature de Maya Graf à la seconde vice-présidence du Conseil national lors de la session d’hiver.