Le bureau propose Non au vote systématique sur les traités internationaux

Non au vote systématique sur les traités internationaux et liberté de vote pour les réseaux de soins

Lors de sa séance d’aujourd’hui à Berne, le Bureau des Verts suisses a débattu des objets des votations fédérales de juin et décidé des recommandations de vote à l’intention de l’assemblée des délégués du 21 avril à Genève. Le Bureau demande aux délégués de rejeter l’initiative sur l’épargne-logement et l’initiative de l’ASIN sur les traités internationaux. Le Bureau recommande la liberté de vote pour la révision de la LAMAL (réseaux de soins).


Le Bureau des Verts dit un non unanime à l’initiative de l’Association pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN), qui veut faire voter le peuple sur les traités internationaux. Alors que le référendum populaire lui offre déjà aujourd’hui la possibilité de se prononcer sur des objets controversés, l’initiative entraînerait le vote systématique et obligatoire également sur les traités non controversés. De ce point de vue, cette initiative entraîne la démocratie directe vers l’absurde. L’initiative réduit la marge de manœuvre de la Suisse sur l’échiquier international et elle porte atteinte à sa réputation d’ouverture. L’initiative pour la défiscalisation de l’épargne-logement doit également être rejetée. Le Bureau des Verts constate qu’elle ne favorise que les personnes aisées ayant déjà les moyens d’accéder à la propriété, et ceci au détriment des caisses publiques.


Troisième objet soumis aux citoyennes et citoyens, la révision de la LAMAL sur les réseaux de soins suscite en revanche des opinions contrastées au sein du Bureau des Verts, raison pour laquelle le Bureau demande à l’assemblée des délégués de se prononcer pour la liberté de vote. Aux aspects positifs, comme par exemple l’amélioration de la compensation des risques, s‘opposent des conséquences négatives. La participation individuelle qui serait augmentée à 1000 francs pour des traitements en dehors des réseaux de soins intégrés pose en particulier problème estiment les Verts.


Les délégués des Verts se réuniront le 21 avril 2012 à Genève pour arrêter les recommandations de vote officielles du parti. C’est aussi lors de cette Assemblée qu’ils éliront leur nouvelle équipe présidentielle. Onze candidates et candidats sont en lice, dont cinq briguent la succession du président sortant, Ueli Leuenberger.