Non au vol des rentes

Non au vol des rentes

En perspective des votations populaires du 7 mars 2010, les délégués écologistes recommandent de voter non au vol des rentes et oui à l’avocat de la protection des animaux. Ils renoncent en revanche à donner une recommandation de vote en ce qui concerne la recherche sur l’être humain. La thématique de l’égalité entre les femmes et les hommes a aussi fait l’objet d’ardents débats.

 

Les délégué-e-s des Verts se sont clairement prononcé contre le vol des rentes qu’entraînerait la baisse du taux de conversion de la LPP. Tous les habitants de notre pays doivent pouvoir compter sur une rente adéquate. Le projet de diminuer les rentes va à l’encontre de cet objectif.

 

La grande majorité des écologistes approuve l’initiative populaire « Contre les mauvais traitements envers les animaux et pour une meilleure protection juridique de ces derniers » (initiative pour l’institution d’un avocat de la protection des animaux). Cette initiative est indispensable pour que la loi sur la protection des animaux soit pleinement appliquée dans tous les cantons.

 

En ce qui concerne l’article constitutionnel sur la recherche sur l’être humain, les Verts renoncent à donner une recommandation de vote. Certes, il est à leurs yeux positif qu’un article constitutionnel définisse les grands principes auxquels la recherche sur l’être humain doit se conformer dans tous les cantons. Il est par contre inadmissible que la Constitution fédérale autorise explicitement la recherche sur des personnes incapables de jugement, y compris lorsque celles-ci n’en retirent pas de bénéfice direct.

 

Les délégués des Verts ont en outre décidé de soutenir l’initiative 1 :12 des jeunes socialistes.

 

Pour une société plus égalitaire envers les femmes et les hommes
Le thème central de cette Assemblée des délégués était l’égalité entre les femmes et les hommes. Les Verts ont reporté le débat de fond par manque de temps et chargé le groupe de travail de refondre le papier de position proposé sur la base des remarques des cantons.
Enfin, un programme d’encouragement aux jeunes politiciens des deux sexes a été présenté aux délégué-e-s.