Les Verts se préoccupent de l’avenir des assurances sociales

Lors de leur assemblée aujourd’hui à Kriens/LU, les délégués ont débattu de l’avenir des assurances sociales.

Les Verts se préoccupent de l’avenir des assurances sociales

Lors de leur assemblée aujourd’hui à Kriens/LU, les délégués ont débattu de l’avenir des assurances sociales. En outre, les délégués ont décidé à l’unanimité de soutenir l’initiative des Vert’libéraux “remplacer la TVA par une taxe sur l’énergie„. Les délégués ont également arrêté leurs recommandations de vote pour les votations fédérales du 11 mars 2012.

 

A quoi devrait ressembler une réforme de nos assurances sociales? Comment et pourquoi s’agirait-il de mettre en place une allocation universelle (revenu de base inconditionnel)? Quelles sont les alternatives possibles? Tels furent les thèmes débattus aujourd’hui par les Verts lors de leur assemblée des délégué-e-s à Kriens.

 

Le débat concernant l’allocation universelle garantissant un revenu minimum existentiel doit être mené avec prudence et être mis en relation avec la question du salaire minimum, a déclaré la vice-présidente Franziska Teuscher. Les Verts poursuivront la discussion sur ce sujet et présenteront des propositions concrètes aux instances du parti.

 

Taxe sur l‘énergie
Les délégués ont voté leur soutien à l’initiative des Verts libéraux “TE contre TVA „. La réforme fiscale écologique est une revendication politique de longue date des Verts suisses, qui avaient d’ailleurs lancé une initiative en ce sens en 1994 déjà, en faveur de cet instrument important pour le tournant énergétique. L'initiative des Vert’libéraux va dans le même sens que l’initiative des Verts suisses pour une économie verte, cette dernière ayant toutefois un objectif plus large car elle traite de l’ensemble des ressources et non pas seulement de l’énergie.

 

Le parti vert’libéral veut introduire une taxe sur les énergies non renouvelables (pétrole, gaz, uranium), pour stimuler les économies d’énergie et les sources d’énergie renouvelables. Parallèlement, la TVA devrait être supprimée. Les Verts suisses soutiennent ce principe, bien que l’abandon de la TVA pose quelques problèmes.

 

OUI à la limitation des résidences secondaires
Pour les votations fédérales du 11 mars, les Verts ont arrêté leurs recommandations :

  • OUI à l’initiative “Pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires„: le mitage du territoire se poursuit sans frein aucun en Suisse, l’initiative contribue à la protection de la nature et du paysage. Elle allège en outre la pression sur les prix de l’immobilier et sur les régions touristiques.
  • NON à l’initiative sur l’épargne-logement: outre la perte d’importantes rentrées fiscales, qui devrait être compensée par l’ensemble des contribuables, l’épargne-logement sous la forme prévue ici ne profiterait qu’aux personnes privilégiées ; les Verts jugent que cette initiative est injuste et manque sa cible. Ils privilégient le renforcement des coopératives pour favoriser la construction d’un habitat social, durable et financièrement abordable.
  • OUI à l’initiative “6 semaines de vacances pour tous„: l’initiative est une réponse à l’augmentation constante du stress dans le monde du travail. Davantage de vacances permet de mieux équilibrer charge de travail et périodes de récupération.
  • OUI au contre-projet à l‘initiative “pour des jeux d’argent au service du bien commun„: le contre-projet veille à une réglementation globale des jeux d’argent, des recettes qui en résultent et de la répartition des compétences dans ce domaine.
  • OUI à la réglementation du prix du livre: celle-ci permet de préserver la diversité du marché du livre en Suisse. C’est pourquoi les Verts la soutiennent et rejettent le référendum.