Des initiatives pour la paix et la justice sociale

Les Verts soutiennent quatre initiatives pour une société plus pacifique et moins inégalitaire

Par la voix de leur Bureau national réuni aujourd’hui à Berne, les Verts ont décidé d’appuyer quatre initiatives répondant à leur souci d’éradiquer la violence et la précarité : ils veulent une meilleure protection contre les armes, notamment militaires, une caisse-maladie nationale, un salaire minimum inscrit dans la loi et des bourses d’études facilitant l’accès à la formation supérieure. Les représentants des partis verts cantonaux appellent en outre à une mobilisation massive le 28 novembre pour faire barrage à l’initiative xénophobe de l’UDC et à un contre-projet du même tonneau.

 

Le maintien de l’arme de service à domicile est une aberration responsable chaque année de plusieurs tragédies familiales évitables. La prévention du suicide et la lutte contre la violence domestique commandent que fusils et pistolets d’ordonnance soient conservés dans des arsenaux sécurisés. C’est ce qu’exige l’initiative pour une protection face à la violence des armes, que les Verts soutiennent pleinement. Elle sera soumise au peuple en février 2011.

 

Les Verts appuient l’initiative pour une caisse nationale unique. Afin de stopper la hausse des primes maladies, il est indispensable de regrouper les multiples caisses aujourd’hui concurrentes en une agence nationale gérée par la Confédération. Ce modèle fonctionne très bien pour l’assurance-accident. Il permettrait des économies substantielles et une transparence des coûts impensable dans le chaos actuel.

 

Il n’est pas tolérable qu’un pays aussi prospère que la Suisse abrite des « working poor ». Une société durable se doit de reconnaître à sa juste valeur la contribution de chacun de ses membres. Les Verts sont résolument en faveur de l’initiative pour un salaire minimum, qui demande que toute personne travaillant à temps plein reçoive une rémunération suffisante, quelle que soit sa branche et son statut. Dans la même logique, les Verts approuvent l’initiative pour les bourses d’études. Ils estiment que les études supérieures doivent être accessibles à toutes et tous, quel que soit le revenu familial.

 

2 x non à une justice à deux vitesses
Le Bureau des Verts appelle toutes les citoyennes et tous les citoyens à ne pas se laisser aveugler par une campagne de propagande pour laquelle l’UDC a dépensé des millions : il faut voter deux fois non à l’initiative sur le renvoi et à son contre-projet. Car ceux-ci veulent inscrire dans la Constitution une inégalité de traitement inadmissible entre les Suisses et les migrants qui vivent et travaillent dans notre pays. Les Verts sont en bonne compagnie : la commission fédéral pour les questions de migrations, Caritas, l’EPER, la Conférence des évêques suisses, l’ancien président du Tribunal fédéral Giusep Nay, d’importantes œuvres d’entraides et les syndicats ont dénoncé une disposition gravement discriminatoire. Des artistes connus ont signé "l'appel des 100" et déclaré qu’ils voteraient 2 x non.