Non unanime à deux projets destructeurs

DÉCISIONS DES VERTS LORS DE LEUR ASSEMBLÉE DES DÉLÉGUÉ-E-S

Pour les Verts, l'initiative anti-droits-humains et la base légale autorisant la surveillance des personnes assurées, sur lesquelles nous voterons le 25 novembre, ont un point commun : battre en brèche les valeurs fondamentales de la Suisse. Ils recommandent à l’unanimité de voter Non aux deux projets.

Si l'initiative anti-droits-humains veut torpiller la séparation des pouvoirs et les droits fondamentaux, la loi bâclée autorisant la surveillance des personnes assurées remet en question la protection de la vie privée, qui fait partie des droits ancrés dans notre Constitution. Ces attaques contre les valeurs fondamentales d’un Etat moderne rongent la solidarité et la cohésion. C’est pourquoi les délégué-e-s recommandent à l’unanimité de dire Non à ces deux projets. « Les partis de droite prennent des gants avec les fraudeurs fiscaux tout en utilisant une main de fer contre les personnes accidentées, les bénéficiaires de l’AI ou les chômeurs » a souligné Regula Rytz dans son discours présidentiel. En tant que parti de la cohésion et de l’équilibre social, les Verts continueront à s’opposer résolument aux attaques contre les droits fondamentaux. Un engagement que soutient un électorat toujours plus important, ainsi qu’en témoignent les succès électoraux de ces derniers mois. « Dans toute l’Europe, les forces écologistes ont progressé en cet automne électoral. Même les sondages sont réjouissants. Si on votait demain, les Verts seraient les grands gagnants du scrutin. Cette évolution confirme nos succès au niveau cantonal et communal. »

De même, en lançant le référendum contre le Projet fiscal 17 (PF17), les Verts œuvrent en faveur d’une société solidaire. Car le PF17 promet des coupes drastiques dans la formation, la santé, les crèches, ce dont pâtiront surtout les plus démunis, femmes et familles monoparentales en premier lieu.

Les Verts, de concert avec les Jeunes Verts, en faveur de l'initiative contre le mitage
Autre point à l’ordre du jour, l’initiative fédérale « Stopper le mitage – pour un développement durable du milieu bâti (initiative contre le mitage) » pour laquelle les Verts militent aux côtés des Jeunes Verts. Son enjeu est essentiel, notamment pour le Tessin : car l’ouverture du tunnel de base du Ceneri va augmenter la pression immobilière et encourager le bétonnage, a prédit Marco Noi des Verts tessinois, au détriment de la qualité de vie et d’une agriculture durable. Les Verts misent sur une architecture intelligente et une urbanisation moderne pour préserver les terres agricoles. Et Kevin Morisod, co-président des Jeunes Verts, de se montrer confiant : « en faisant campagne contre le « saccage du paysage », les Verts bavarois ont gagné les élections. C’est de bonne augure pour la votation de février 2019 ».

Les recommandations Vertes pour les votations du 25 novembre
•    Non à la base légale autorisant la surveillance des personnes assurées
•    Non à l'initiative anti-droits-humains (initiative pour « l’autodétermination »)
•    Oui à à l’initiative « Pour la dignité des animaux de rente agricoles (initiative pour les vaches à cornes) »