Votations du 25 septembre 2016 Economie verte : Notre engagement se poursuit

Nous n'avons peut-être pas atteint la majorité, mais l'économie verte sort gagnante de ce vote. La campagne a mis en lumière la nécessité d'instaurer une économie durable et a montré l'étendue de son potentiel. Nous continuerons à nous engager dans ce sens.

Malgré le Non à l'initiative pour une économie verte, les Verts tirent un bilan largement positif de la campagne. L’ampleur de l’alliance en faveur d’une économie verte démontre clairement que l’initiative soulève un enjeu d’une brûlante actualité. Les Verts vont poursuivre résolument leurs efforts afin de réaliser son objectif : ramener l’empreinte écologique de la Suisse à un niveau supportable.

La Suisse a manqué une occasion d’écrire son histoire. Les Verts regrettent le rejet de l'initiative pour une économie verte. L’initiative est d’un enjeu primordial et son objectif – rendre notre empreinte écologique supportable – doit être résolument poursuivi, notamment en mettant en œuvre l’accord sur le climat de Paris. En opposant un contre-projet à l’initiative, le Conseil fédéral a reconnu les signes des temps : des mesures pour une économie durable et utilisant efficacement les ressources s’imposent. En comparaison internationale, la Suisse est de plus en plus à la traîne en matière de protection de l’environnement.

Lors de leur campagne, même les opposants ont admis que l'économie verte répond à une nécessité impérative. Les Verts les prennent au mot. Ils vont poursuivre leur engagement en faveur d’une économie verte en déposant des interventions parlementaires au niveau national, cantonal et communal, afin d’encourager tant l’économie circulaire que les cleantech.

Un bilan globalement positif
Les Verts tirent dans l’ensemble un bilan positif de la campagne. Ils se félicitent notamment du fait que l’initiative ait été approuvée dans le canton de Genève. Les Verts ont également prouvé leur capacité à former de larges alliances. Ils remercient chaleureusement les nombreuses organisations, partis, entreprises, personnes et membres qui, grâce à leur engagement sans faille durant plus de cinq années, ont rendu ce succès possible. Les Verts souhaitent maintenir l’alliance pour une économie verte et se réjouissent de poursuivre cette collaboration.

Autres votations : il faut défendre les droits fondamentaux et l’AVS
Les Verts prennent note à regret des deux autres résultats. Le référendum contre la loi sur le renseignement (LRens) a permis de mener un débat démocratique. Les Verts vont suivre d’un regard critique la mise en œuvre de la LRens, notamment l’échange d’information entre le service de renseignement et les organes de poursuite pénale. Le résultat des urnes témoigne de l’attachement de la population à une AVS forte. Ce premier pilier de la prévoyance vieillesse – et le plus solidaire – ne doit pas être davantage affaibli. Le Conseil national est donc prié de compenser équitablement le recul des rentes du 2e pilier lorsqu’il traitera de la « Prévoyance vieillesse 2020 ».