Votations du 05 juin 2016 Le pillage de la Caisse fédérale évité

C’est avec grand plaisir que les Verts ont pris connaissance des résultats de la votation de ce dimanche. En disant NON à l’initiative « vache-à-lait », les citoyennes et citoyens ont évité que les finances et les transports ne s’engagent dans une impasse. Le rejet de l’initiative « En faveur du service public » montre en outre qu’ils souhaitent un service public solide et ne se sont pas laissés tromper par le titre racoleur de l’initiative. De plus, la révision de la loi sur l’asile améliore la protection des personnes cherchant refuge en Suisse.

Le rejet de l’initiative « vache à lait » est une victoire de la raison. Les Verts sont soulagés que cette initiative réclamant un financement injuste des transports soit clairement rejetée. Lancée par le lobby automobile, cette initiative aurait occasionné un véritable pillage de la Caisse fédérale et durement touché les transports publics, la formation, les institutions sociales et l’agriculture. Espérons que le lobby automobile en prenne de la graine pour le débat sur le Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA). Le projet actuel suit une pure logique de bétonnage et provoquerait également un immense trou dans la Caisse fédérale. Au cours de la session d’été, le Conseil national a la possibilité de corriger le tir en faveur de l’environnement et du climat et donc de limiter les dégâts.

Le NON à l’initiative contreproductive « En faveur du service public » n’est pas un NON à un service public solide. Au contraire : loin d’améliorer le service public, cette initiative aurait servi à réduire les prestations et à augmenter la pression sur le personnel et les infrastructures dans les régions périphériques. Les Verts continueront à s’engager pour un bon service public dans toutes les régions suisses. Il est notamment nécessaire d’améliorer les dessertes internet et de contrer les fortes augmentations des tarifs des transports publics. Pour les Verts, il est essentiel d’empêcher l'accord sur les services TISA pour garantir des services publics de qualité, à long terme. 

Les Verts se montrent satisfaits du OUI à la révision de la loi sur l’asile. Ils s’étaient prononcés pour un « oui critique » en faveur de la révision et suivront attentivement la restructuration de la procédure d’asile. Ainsi, la réduction des délais de recours ne doit pas affecter la possibilité de le faire efficacement. De plus, les Verts continueront à s’engager pour une politique d'asile à l'échelle européenne, comme alternative au système Dublin.

Après le NON prévisible à l’initiative « Pour un revenu de base inconditionnel », les Verts continueront à en défendre la cause : un minimum vital dans un monde où le travail est de plus en plus numérisé et une meilleure conciliation entre vies privée et professionnelle. Les Verts revendiquent une meilleure répartition du travail rémunéré et soutiennent par exemple l’initiative fédérale pour un congé paternité raisonnable.

Lisa Mazzone

Vice-présidente des Verts Suisse

« Le pillage de la Caisse fédérale de plusieurs milliards de francs, programmé par l’initiative « vache-à-lait », a été évité. Les Verts s’en réjouissent. »