Assemblée des délégué-e-s des Verts à Zofingue

L’assemblée des Verts suisses a été aujourd’hui marquée par l’élection de la présidence. Les délégué-e-s ont ensuite fait leurs recommandations en vue des votations du 5 juin. Les Verts ont choisi leurs dirigeants pour les deux prochaines années.

A Zofingue, les délégué-e-s ont élu Regula Rytz à la tête du parti. Pour mener une politique écologique et sociale, elle sera entourée de cinq vice-président-e-s : Bastien Girod et Luca Maggi, tous deux réélus, seront rejoints par Lisa Mazzone, Gina Rüetschi et Gerhard Andrey.

L’après-midi, les délégué-e-s ont arrêté leurs recommandations en vue des votations du 5 juin. Ils ont ainsi dit à l’unanimité NON au bétonnage forcené et au pillage des caisses fédérales que promet l’initiative « Pour un financement équitable des transports ». De même, c’est un NON clair et net qu’ils opposent à l’initiative « En faveur du service public » (une seule voix contre). Ils soutiennent par ailleurs la révision de la loi sur l’asile d’un OUI critique (86 voix contre 13 et 7 abstentions) : l’assistance juridique gratuite et une meilleure protection des personnes particulièrement vulnérables l’ont emporté sur les autres arguments. Après un débat passionné, les délégué-e-s prônent un OUI à l’initiative « Pour un revenu de base inconditionnel » (91 oui contre 36 voix en faveur de la liberté de vote). Pour une majorité d’entre eux, un tel revenu accroitrait la liberté de choisir entre différents modes de vie et permettrait de mieux concilier travail et vie privée, famille et engagements personnels. Ils ont été nombreux à souligner que sa mise en œuvre ne devrait en aucun cas affaiblir les institutions sociales. Par contre, les délégué-e-s laissent la liberté de vote pour la modification de la loi fédérale sur la procréation médicalement assistée (LPMA).