80% de la population veut une économie verte

DELEGIERTENVERSAMMLUNG DER GRÜNEN IN ST.GALLEN

L’assemblée des délégués qui s’est tenue aujourd‘hui à St-Gall s’est concentrée sur les prochaines votations. Pour le scrutin du 28 février, les délégués se sont prononcés trois fois pour le non et une fois pour le oui (initiative « Pas de spéculation sur lesdenrées alimentaires »). Ils ont également donné le coup d’envoi à la campagne en faveur de l’initiative pour une économie verte, qui sera soumise au vote probablement en juin. Avec cette initiative, les Verts se lancent dans la lutte contre l’économie du tout jetable – et créent les bases d’une économie circulaire moderne et durable. En outre, les Verts ont accordé leur soutien à l’initiative sur la transparence et ont fait leurs adieux à la secrétaire générale Miriam Behrens. 

Selon un sondage représentatif du Forum suisse des consommateurs (KF), 80% des personnes en Suisse désapprouvent les produits jetables à courte durée de vie. L’initiative des Verts pour une économie ménageant les ressources s’attaque précisément à ce phénomène. Au lieu de produire des déchets, l’économie circulaire moderne fabrique des produits de longue durée à partir de matériaux recyclables pour des consommatrices et des consommateurs responsables. Elle ménage l’environnement, crée des places de travail et de la valeur ajoutée en Suisse. L’initiative sera probablement soumise au vote en juin. La coprésidente Adèle Thorens a présenté les grandes lignes de la campagne.

Le Parlement a rejeté le contre-projet à l’initiative, à savoir la modernisation en souffrance de la loi sur la protection de l’environnement. C’est à présent au peuple de corriger la mauvaise décision de la majorité parlementaire bourgeoise.

Dans leur discours présidentiel, Adèle Thorens et Regula Rytz se sont distancées du populisme de droite et de la haine des étrangers. « Au lieu de résoudre des problèmes réels, les partis de droite montent les gens les uns contre les autres. C’est une politique de bouc émissaire, bon marché et dangereuse » a déclaré la coprésidente Regula Rytz. Adèle Thorens a souligné que la situation de l’accueil des réfugiés en Suisse devait être améliorée. « La tâche des Verts est toutefois de combattre également les causes de l’exode. Il faut pour cela une politique climatique efficace de même qu’une interdiction des exportations d’armes. »

Votations du 28 février trois non et un oui 
Pour les votations du 28 février, un non unanime au deuxième tube du Gothard a été décidé : « C'est une attaque sournoise à l’article sur la protection des Alpes », a critiqué la conseillère nationale Lisa Mazzone (GE), et elle a mis en garde contre l’avalanche de poids-lourds. Le deuxième tube fait d’autre part concurrence à la NLFA et aux projets d’agglomération. L’initiative de mise en œuvre a également récolté un non unanime. « Elle foule aux pieds l’état de droit et le principe de proportionnalité » a résumé Balthasar Glättli pour la position des Verts. Un non unanime a été également décidé concernant l’initiative du PDC pour la famille. Elle empêche le mariage pour tous, dans la mesure où elle veut inscrire dans la Constitution le mariage comme le lien entre un homme et une femme. Le seul oui que les délégués ont décidé concerne l’initiative « Stop à la spéculation sur les denrées alimentaires » – aussi à l'unanimité. Les délégués ont également décidé de soutenir l’initiative sur la transparence. La récolte de signatures débutera au printemps.

Départ de la secrétaire générale Miriam Behrens 
Les délégués ont remercié par une chaleureuse acclamation leur secrétaire générale de longue date, Miriam Behrens. Après douze ans au total, la Bâloise de Bâle-Campagne passera en mars, avec la même fonction, à l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés. 

Adèle Thorens

Lorsqu’une nouvelle machine à café coûte moins cher que la réparation, quelque chose ne tourne pas rond. Notre initiative veut ce qui, en fait, va de soi : une économie soucieuse de l’environnement et des consommatrices et consommateurs. C’est tout simple !