La vignette autoroutière

Non à la hausse de la vignette autoroutière de 40 à 100 francs

La vignette autoroutière passe des 40 francs actuels par année et par véhicule à 100 francs par année et par véhicule.
Les recettes sont affectées à l’entretien du réseau des routes nationales.
Un référendum d’opposants au projet a été lancé par un comité bourgeois sous la direction de représentants de l’UDC. Il a été déposé le 10 juillet à la Chancellerie fédérale, muni de 100'000 signatures.

Robert Cramer, Conseiller aux Etats GE

« Il faut dire NON à un développement incontrôlé du réseau routier. Ne consacrons pas plus d’argent que nécessaire à la route. »

Principaux arguments verts

Les Verts sont en principe favorables à une hausse du prix de la vignette autoroutière. Ils rejettent toutefois le projet sur lequel les électeurs sont appelés à voter pour les raisons suivantes:


Vignette à 100 francs pour transformer des routes nationales en autoroutes
En augmentant la vignette autoroutière, le Conseil fédéral veut étendre le réseau des routes nationales: selon son nouvel arrêté, 400 kilomètres de routes cantonales doivent être transformées en autoroutes. Le financement serait assuré par l’augmentation de la vignette à 100.- francs. Si cette dernière est refusée, l'arrêté devient caduc, c'est pourquoi le non des Verts est tout à fait cohérent et logique.

 

Le nouvel arrêté sur le réseau des routes ne contient pratiquement que des projets qui ont été clairement rejetés en votation cantonale, ou pour lesquelles la population n’a pas eu son mot à dire : l’autoroute de Magadino au Tessin, deux nouveaux tunnels routiers pour les frontaliers français dans le canton de Neuchâtel, une route de raccordement et de dégagement dans le canton de Glaris et l’autoroute du Bodensee en Thurgovie, alors que l’argent fait largement défaut dans ces régions pour renforcer les transports publics.
En outre, dans le canton de Zurich, la vignette à 100 francs doit servir à rendre nationale une autoroute contestée dans l’Oberland, le tunnel du Hirzel et l’autoroute du Glatttal, alors que la population zurichoise a très clairement rejeter ces projets en votation.

Taxe d’incitation basée sur le principe de causalité
Les Verts s’engagent pour une taxe incitative basée sur le principe de causalité. Elle devrait permettre de créer les incitations susceptibles de freiner à long terme le trafic individuel motorisé et de transférer le transport de marchandises de la route au rail. Tandis qu’avec la hausse du prix de la vignette autoroutière, rouler en voiture coûterait plus cher mais n’empêcherait en fin de compte aucun trajet automobile.


Une augmentation à 80 francs pour soulager les cantons
Au Parlement, les Verts ont approuvé un relèvement de la vignette à 80 francs. Les recettes supplémentaires auraient permis d’éliminer les goulets d’étranglement de certaines routes, et surtout de soulager les cantons. Au cas où la loi sur les routes nationales, augmentant la vignette à 100 francs, ne passe pas la rampe le 24 novembre, les Verts seraient prêts à remettre immédiatement à l’ordre du jour du Parlement, l’augmentation - modérée et pertinente - à 80 francs.