Oui à l'initiative populaire « Pour un revenu de base inconditionnel »

Objet

Le 4 octobre 2013, un groupe sans affiliation politique ni confessionnelle a déposé l’initiative populaire « Pour un revenu de base inconditionnel » munie de 126 408 signatures valables. Elle demande que l’Etat verse à toute personne vivant en Suisse un revenu de base.

Le revenu de base doit assurer, sans condition, la part de revenu dont on a absolument besoin pour survivre. Il devrait ainsi permettre à l’ensemble de la population de vivre de manière modeste mais digne tout en participant à la vie publique. En cas d’acceptation de l’initiative, la loi de mise en œuvre règlera le montant et le financement du revenu de base, même si les initiants proposent un montant mensuel de 2'500 francs, et un quart par enfant.

les trois principaux arguments verts

1. Amélioration de la qualité de vie
Le revenu de base inconditionnel assure le minimum vital, ce qui permet une meilleure conciliation entre vies professionnelle et privée, famille et engagements privés. Il permet à chacun‑e – et non seulement à ceux qui peuvent se le permettre – de choisir librement son mode de vie.

2. Finie la nécessité de travailler
En assurant le minimum vital, le revenu de base inconditionnel supprime la nécessité de travailler et brise la logique néolibérale du marché du travail.
C’est un avantage pour les employé‑e‑s peuvent ainsi mieux résister à la pression sur marché du travail et refuser des conditions de travail déplorables.
Supprimer la nécessité de travailler ne signifie cependant pas que plus personne ne veuille accomplir de travail salarié, au contraire. Des études montrent que seuls 2% du travail seraient abandonnés.

3. Signification du travail
Le revenu de base inconditionnel est une réponse aux défis de notre époque, marquée par l’automatisation et la technicisation. Il place l’être humain et ses besoins au centre et nous oblige à nous interroger sur le sens du travail.