Initiatives

INITIATIVE « ASSURANCE-MALADIE. POUR UNE LIBERTÉ D’ORGANISATION DES CANTONS »

Cette initiative veut prévoir dans la LAMal une possibilité pour les cantons qui le souhaitent de créer des institutions (inter-)cantonales faisant office d’assurance maladie. Ces caisses de compensation, cogérées par les assurés, les fournisseurs de prestations et les pouvoirs publics, fixeraient et encaisseraient le montant des primes, négocieraient les tarifs avec les fournisseurs de soins et confieraient des tâches de prévention à des partenaires locaux. Les réserves seraient ainsi mutualisées et la chasse aux « bons risques » jugulée. A noter que le travail administratif dans les cantons en question pourra continuer d’être géré par les assureurs privés, qui l’effectueront sur délégation, contre rémunération, des caisses de compensation. 

Signez maintenant l’initiative !

Lisa Mazzone

Conseillère nationale GE

« Les Romands l’ont montré en votation: ils veulent une caisse maladie publique pour des primes plus justes. Pour les Verts, les Cantons doivent avoir la liberté d’opter pour un autre modèle, pour mieux gérer les coûts. OUI à l’initiative! »

INITIATIVE « ALLÉGER LES IMPOTS SUR LES SALAIRES, IMPOSER EQUITABLEMENT LE CAPITAL » (INITIATIVE 99%)

L’initiative 99% fait ressortir l’opposition entre capital et travail. La plupart de la population vit de son salaire, tandis qu’une minorité privilégiée reçoit de l’argent pour la simple raison qu’elle en a déjà beaucoup. L’initiative veut corriger cette injustice en multipliant par 1,5 les impôts sur le revenu du capital (à partir d’un montant fixé par la loi). Les recettes supplémentaires pourront être utilisées en faveur des petits et moyens revenus, ce dont profitera toute personne dépendant de son salaire – soit 99% de la population. La récolte des signatures a démarré le 3 octobre 2017 et doit être terminée au 3 avril 2019.

Télécharger feuille de signature

Sibel Arslan

Conseillère nationale BS

« La situation actuelle est choquante : nous participons toutes et tous à la prospérité de ce pays, mais seule une infime minorité en profite et possède énormément d’argent. Un argent qui lui permet de s’enrichir encore davantage. »