Cyber-blocage : ne pas créer de précédent !

Le Oui à la loi sur les jeux d’argent protège insuffisamment les accros aux jeux et fait le lit à la cybercensure. Les Verts s’engageront en faveur d’une prévention étendue contre cette forme de dépendance et suivront de près la mise en œuvre au niveau des ordonnances.
Le rejet de la candidature "Sion 2026" est un immense succès pour les Verts valaisans.

Les Verts regrettent que la loi sur les jeux d’argent ait été acceptée. Le cyber-blocage qu’elle prévoit est facile à contourner et ne protège donc en rien contre la dépendance aux jeux. Il signifie bien plus une limitation ciblée de la cyberliberté en Suisse. Les Verts en suivront de près la mise en œuvre au niveau des ordonnances. Ils veilleront également à ce que ce cyber-blocage ne crée pas un précédent. C’est impératif comme le montre un exemple concret récent : dans sa première ébauche de la modification de la loi sur le droit d’auteur, le Conseil fédéral a proposé des cyber-blocages.
Le parti déplore également que les mesures préventives contre la dépendance prévues dans la loi soient si peu efficaces et que les gains provenant des loteries, jeux en ligne ou paris sportifs ne soient taxés qu’à partir d’un million de francs. Ils feront des propositions au Parlement pour étendre la prévention de cette forme de dépendance. De plus, il faudra rendre la régulation de la publicité pour les jeux d’argent rigoureuse.

Monnaie pleine a suscité une discussion importante
Les Verts prennent note du rejet clair de l'initiative Monnaie pleine. Ils remercient le comité d’initiative d’avoir suscité cette importante discussion, même si l’initiative aurait posé de nombreuses questions.
Stabiliser les systèmes financier et bancaire reste une priorité de l’agenda Vert : ils veulent mieux réglementer le secteur bancaire et relever les fonds propres. Ils souhaitent en outre étudier l’instauration d’un système de cloisonnement bancaire afin de réduire les risques.

Non à « Sion 2026 » : les arguments des Verts valaisans ont fait mouche
Les Valaisannes et Valaisans se sont prononcés aujourd’hui contre la candidature olympique « Sion 2026 ». C’est un grand succès pour les Verts valaisans : ils se sont vigoureusement engagés au sein du comité « Non à Sion 2026 » contre ces 3 semaines de fête, 30 ans de dettes. La population valaisanne a compris que les Jeux – olympiques et para-olympiques – étaient tout sauf durables, sans parler des risques financiers incalculables.
Les Verts demandent à la Confédération et aux cantons de s’engager enfin en faveur d’un développement durable de l’arc alpin. En fait partie l’encouragement du tourisme « Quatre saisons ». L’organisation des JO Sion 2026 aurait représenté un mauvais signal à cet égard.