Robert Cramer à propos de l'initiative anti-burqa et de son contre-projet

Tant l'initiative anti-burqa que le contre-projet du Conseil fédéral sont inutiles. Nous ne sommes pas dans un désert juridique: quiconque oblige une femme à se dissimuler le visage est déjà aujourd'hui punissable pour contrainte en vertu du code pénal. De plus, en mettant en exergue la question de la burqa, l'initiative et le contre-projet contribuent tous deux à nourrir les préjugés contre les musulmans en Suisse.

Le Conseil fédéral a présenté aujourd'hui les grandes lignes de son message sur l'initiative pour une interdiction de se dissimuler le visage, message accompagné d'une proposition de contre-projet indirect. Les Verts rejettent cette initiative populiste et sont très sceptiques quant aux propositions de contre-projet du Conseil fédéral: elles renforcent malheureusement l'idée qu'il y a un problème avec la burqa en Suisse, sans nullement contribuer à la lutte, pourtant nécessaire, contre les violences faites aux femmes ou à stimuler l'intégration.