Maya Graf à propos de la représentation des femmes au Conseil fédéral

Si, au Conseil fédéral, la population féminine est sous-représentée, comment sommes-nous supposés atteindre l’égalité ailleurs ? La bonne volonté seule ne suffit pas pour représenter équitablement les sexes. Il faut donc inscrire ce nouveau critère noir sur blanc dans la Constitution.

La majorité de la Commission des institutions politiques du National (CIP-N) vient de rejeter l’initiative parlementaire Verte «Pour une représentation équitable des sexes au sein du Conseil fédéral». Cette initiative demande que l’Assemblée fédérale tienne compte d’une représentation équitable des sexes lors de l’élection du Conseil fédéral, en plus de celle des diverses régions et communautés linguistiques.

Pour renforcer notre système de concordance

Les Verts regrettent cette décision : la majorité bourgeoise de la commission n’a pas su interpréter les signes du temps. Les importants défis sociaux et économiques à venir ne pourront être relevés que si tant les hommes que les femmes mettent leurs compétences et expériences au service du gouvernement de notre pays.

La CIP-N a également rejeté une autre initiative parlementaire des Verts, «Pour une représentation plus équilibrée des sexes au Parlement». Celle-ci exige que chaque parti présente des listes de candidats au Conseil national comptant au moins un tiers d'hommes et un tiers de femmes.