L’initiative populaire sur la transparence est déposée

La population sera prochainement appelée à se prononcer, afin de déterminer si elle souhaite plus de lumière dans l’opaque financement du monde politique suisse. L’initiative «pour plus de transparence dans le financement de la vie politique» a été déposée aujourd’hui, avec près de 110000 signatures. Celle-ci exige que les partis et comités rendent leurs finances transparentes, tout comme l’origine des dons importants, supérieurs à 10000 francs. Cette transparence renforce la démocratie directe, soutient le processus de construction de l’opinion et scelle la confiance envers le monde politique.

La coalition interpartis pour la transparence a déposé ce mardi matin les quelque 110 000 signatures auprès de la Chancellerie fédérale. Le Comité d’initiative est composé du PS, des Verts, du PBD, du PEV, du Parti pirate, de la Jeunesse socialiste, des Jeunes Verts, des Jeunes PBD, des jeunes PEV, de la session des jeunes, d’opendata.ch et de Transparency International Suisse. L’initiative sur la transparence exige que les partis et comités rendent leurs finances publiques. Leurs budgets, ainsi que l’origine des dons supérieurs à 10 000 francs, devront être déposés et rendus publics auprès de la Chancellerie fédérale.

Pour Nadine Masshardt, conseillère nationale (PS / BE), « nous sommes, à raison, fiers de notre démocratie directe, dans laquelle le dernier mot appartient toujours au peuple. Les citoyennes et citoyens responsables ont le droit de savoir d’où provient l’argent des partis, des campagnes et des différents comités. La démocratie vit grâce à la franchise et la transparence. En ce sens, l’initiative renforce notre démocratie directe ».

Rosmarie Quadranti, conseillère nationale (PBD / ZH) rappelle qu’un avis fondé, ne peut se construire qu’avec une information complète. « Celui qui injecte des millions dans la politique attend un retour sur investissement, créant ainsi un lien de dépendance. En tant qu’électrice, je veux connaître ces liens de dépendance, afin de pouvoir choisir un parti ou une proposition en toute connaissance de cause. L’initiative sur la transparence amène enfin un peu de netteté dans l’opacité actuelle du financement politique. »

Lisa Mazzone, conseillère nationale (Les Verts / GE), voit l’initiative sur la transparence comme une chance de renforcer la confiance. « L’époque des décisions prises dans les arrière-salles enfumées des bistrots est révolue ! La politique doit se jouer de manière publique, au travers de débats démocratiques. Et pour y parvenir, les finances des partis, des comités et des campagnes doivent également être déplacées dans le domaine public. Ce n’est qu’ainsi que la confiance de la population vis-à-vis du monde politique pourra être renforcée. »

Matériel

·  www.transparence-oui.ch