Jeux olympiques 2026 : les risques ne sont pas supportables

Les Verts à propos de la contribution de la Confédération aux Jeux olympiques et paralympiques « Sion 2026 ».

Report des risques financiers sur les cantons, mauvais choix stratégique pour la Suisse en tant que destination touristique et destruction de l’environnement : les Verts rejettent le projet de la Confédération concernant les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver « Sion 2026 » et demandent que la population puisse se prononcer lors d’une votation populaire, comme le Conseil national le souhaite. 

Pour les Verts, le projet de la Confédération concernant les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver « Sion 2026 » n’est supportable ni du point de vue financier, ni du point de vue des politiques touristique et environnementale. Dans leur réponse à la consultation, les Verts relèvent les nombreux risques et exigent que le projet soit soumis à référendum au niveau fédéral.

Risque financier sur le dos des cantons
Le projet relatif à « Sion 2026 » est irresponsable pour les Verts en raison de motifs financiers : le Conseil fédéral exclut expressément une garantie de déficit et rejette ainsi les risques financiers sur les cantons et le comité d’organisation. Mais les Verts sont avant tout d’avis que les montants budgétés pour « Sion 2026 » de plus d’un milliard de francs peuvent et doivent être investis de manière plus raisonnable et plus durable.  

Mauvais choix stratégique pour le tourisme suisse
« Sion 2026 » est également inacceptable du point de vue des Verts pour des motifs de politique touristique et environnementale. Les jeux d’hiver figent l’image de la Suisse comme pays du tourisme hivernal, alors que le changement climatique progresse, que les glaciers fondent et que les remontées mécaniques craignent pour leur survie. Pour assurer l’avenir du tourisme suisse, il faut absolument créer de nouvelles offres touristiques pour toutes les périodes de l’année.  

En outre, le besoin effectif en nouvelles infrastructures pour « Sion 2026 » est encore difficile à évaluer. Défrichements, nouvelles installations et construction d’un village olympique d’hiver sont d’ores et déjà planifiés et peuvent signifier des atteintes importantes à la nature. Le besoin énorme en espace, en énergie et en infrastructure pour une brève manifestation de quelques semaines n’est pas supportable du point de vue environnemental.

Aux citoyennes et citoyens de se prononcer
«Sion 2026» a des conséquences importantes pour toute la Suisse. Les Verts exigent qu’une décision qui concerne tout le pays et dans cette ampleur soit prise en concertation avec la population. Avec la pétition « Jeux olympiques : au peuple de décider » et une initiative parlementaire de Lisa Mazzone, les Verts s’engagent pour que la population participe à la décision dans le cadre d’une votation populaire.