Mesures d’accompagnement : inacceptables concessions de Cassis

Les mesures d’accompagnement sont nécessaires pour lutter contre la sous-enchère salariale. Le conseiller fédéral Cassis s’est dit pourtant prêt à les assouplir. Pour les VERTS, une telle option est impensable. Cette ligne rouge ne doit pas être franchie.

Balthasar Glättli à propos des concessions du conseiller fédéral Cassis

Le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis a déclaré à la radio SRF qu’il était prêt à sacrifier une partie des mesures d’accompagnement pour faire aboutir l’accord-cadre avec l’UE, qui fait aujourd’hui l’objet d’âpres discussions. Pour les Verts, le maintien de ces mesures est une condition sine qua non au soutien de l’accord-cadre. Ils demandent au Conseil fédéral dans son ensemble de rappeler à Cassis les lignes rouges inscrites dans le mandat de négociation. Un projet qui affaiblit la protection des travailleurs ne trouvera jamais, en Suisse, de majorité.