AD 29 avril - Frauenfeld

FORTS DE LEURS SUCCÈS, LES VERTS SE LANCENT DANS LE SPRINT FINAL DE LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE

Aujourd’hui, les délégué-e-s des Verts suisses ont décidé à l’unanimité de soutenir la Stratégie énergétique 2050 soumise au verdict des urnes le 21 mai prochain. Le succès ayant été au rendez-vous lors des récentes élections communales et cantonales, les Verts sont confiants quant au soutien de la population à une production énergétique propre, sûre, décentralisée et sans atome. Jürgen Trittin, ancien ministre allemand Vert de l’environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire a démonté un par un les mythes entourant le tournant énergétique allemand et a expliqué comment le gouvernement actuel fait fausse route.

La présidente des Verts suisses, Regula Rytz, a ouvert cette AD en résumant les nombreux succès rencontrés par les Verts depuis les élections fédérales de 2015. Après la déferlante verte à Neuchâtel, les Verts sont le parti qui a remporté le plus de sièges en pourcent. «Dans les sondages aussi, nous avons pu enregistrer de belles progressions, plus que les autres partis». Le week-end passé, les Verts ont fait sensation en remportant pour la première fois un siège au gouvernement cantonal de Soleure. Les délégué-e-s ont pu acclamer Brigit Wyss, fraîchement élue.

«La vague de succès qui porte les Verts ne tombe pas du ciel», a affirmé Regula Rytz. «Les Verts sont aujourd’hui l’antidote aux nationalismes de droite, non démocratiques et autoritaires.» Les jeunes apprécient de plus en plus le lien que nous faisons entre protection de l’environnement, justice sociale et droits fondamentaux. Mais on récolte aussi les fruits d’un travail assidu de construction du parti et des deux campagnes nationales menées en 2016 autour d’initiatives. En récoltant 46% de Oui, l’initiative pour la sortie du nucléaire a ouvert la voie à la Stratégie énergétique 2050. «Grâce à la pression de notre initiative, la Stratégie énergétique a trouvé une majorité malgré le glissement à droite du Parlement en octobre 2015», a expliqué Regula Rytz.

Sprint final pour le tournant énergétique
«La votation est cependant encore loin d’être gagnée», a affirmé le conseiller national Bastien Girod en appelant les délégué-e-s à se lancer dans le sprint final. Jürgen Trittin, député des Verts allemands au Bundestag a démonté un par un les mythes colportés par l’UDC sur le tournant énergétique allemand et se dit convaincu que «si la Suisse choisit le camp des investissements et de l’indépendance, alors elle fera partie du tournant énergétique mondial». De même, il est temps de mettre un terme à cette industrie carbonée. «Nous devons nous convertir aux énergies renouvelables» a clairement expliqué Jürgen Trittin. La protection du climat en dépend.

Les délégué-e-s recommandent à l’unanimité de voter Oui à la Stratégie énergétique 2050.

UN OUI CLAIR À LA PRÉVOYANCE VIEILLESSE 2020

L’Assemblée des délégué-e-s des Verts suisses a aujourd’hui accordé son soutien au projet de réforme «Prévoyance vieillesse 2020». Les délégué-e-s ont reconnu qu’il s’agit d’une réforme juste et équilibrée. L’augmentation de l’âge de la retraite pour les femmes a cependant soulevé des questions critiques. C’est pourquoi l’Assemblée a chargé la Direction de participer à une initiative en cours d’élaboration visant à mettre en œuvre l’égalité salariale, dont le principe est déjà ancré dans la Constitution.

Les Verts reconnaissent la nécessité de réformer le système des retraites. Lors des débats parlementaires, ils ont donné la priorité à trois aspects: maintenir le niveau des prestations, assurer le financement de l’AVS et ficeler le projet en un seul paquet. Le projet adopté par le Parlement remplit ces trois conditions. Il permettra – pour la première fois depuis 40 ans – un relèvement généralisé des nouvelles rentes AVS. Ensuite, il améliore la prévoyance des personnes, très souvent des femmes, travaillant à temps partiel ou menant de front plusieurs emplois. Enfin, la situation des travailleurs âgés sera améliorée notamment avec la possibilité de prendre sa retraite de façon partielle tout en garantissant une certaine sécurité financière. Néanmoins la Prévoyance vieillesse 2020 reste un compromis. Plusieurs Verts ont critiqué l’augmentation de l’âge de la retraite pour les femmes alors que les discriminations salariales persistent.

Suite à un débat animé, les délégué-e-s ont décidé de recommander un Oui clair à la Prévoyance vieillesse 2020 (69 oui, 13 non, 4 abstentions). Les délégué-e-s ont également chargé la Direction de participer activement à l’élaboration de l’initiative «Subito» que planifient les syndicats afin de réaliser enfin l’égalité salariale inscrite dans la Constitution. Pour que l’égalité entre hommes et femmes devienne réalité, il faut maintenant passer à la vitesse supérieure.