Non à la suppression des redevances Billag

Objet

L’initiative populaire « Oui à la suppression des redevances radio et télévision (suppression des redevances Billag) » demande l’abolition des redevances de réception allouées aux diffuseurs de programmes de radio et de télévision actuellement titulaires d’une concession, ainsi que l’abandon des autres subventions directes octroyées aux diffuseurs. Cela signifie que radios et télévisions ne pourraient plus non plus obtenir d’argent public provenant d’autres sources. L’initiative souhaite un paysage médiatique – radio et télévision comprises – obéissant à une pure logique de marché.

Vidéo: Opinion publique et démocratie à l’ère des nouveaux médias

Vidéo: Opinion publique et démocratie à l’ère des nouveaux médias

Arguments-clés Verts

préserver la cohésion sociale
En Suisse, le partenariat entre médias privés et publics a fait ses preuves. Un système médiatique fort et diversifié reste indispensable au débat démocratique et à la cohésion des différentes régions et cultures nationales. A une époque, où les tensions sont toujours plus vives sur la planète, détruire notre système médiatique porterait gravement atteinte aux intérêts de la Suisse.

empêcher la destruction du paysage médiatique suisse
Le « marché libre », dont rêvent les initiant‑e‑s, est déjà en majeure partie occupé par des stations étrangères. Et, politiques agressives à l’appui, des multinationales telles que Netflix, Amazon, Facebook, Google ou UPC/Liberty Global occupent, à l’heure actuelle, une part croissante du marché médiatique suisse. En évinçant, voire en détruisant des entreprises médiatiques suisses, l’initiative rendra l’offre de plus en plus chère pour les utilisateurs et les utilisatrices : films et émissions sportives seront payants, la publicité omniprésente et l’usage commercial des données privées illimité.

atteinte à la diversité culturelle (films et musiques suisses)
les redevances Billag cofinancent la production de films et de musiques suisses, qui cesserait en cas d’acceptation de l’initiative.

remplacer les redevances Billag par les chaînes payantes ?
si l’on supprime les redevances Billag, les citoyennes et citoyens devront acheter des émissions aux chaînes payantes, ce qui leur reviendra beaucoup plus cher qu’1 franc / jour.

empêcher la suppression d’emplois
l’initiative veut supprimer la SSR et ainsi détruire de milliers d’emplois (à la SSR ET dans l’audiovisuel et les radios & TV privées).

Adèle Thorens

Conseillère nationale VD

«No Billag veut supprimer la SSR et 34 radios et télévisions locales sans aucune possibilité de remplacement. Notre démocratie a besoin d’une information de qualité pour toutes les régions linguistiques : ne nous en laissons pas priver ! »