Consultations

Politique climatique de la Suisse après 2020

30.11.2016

A l’échelle planétaire, le réchauffement climatique est de loin le plus gros défi de ce siècle. Il menace les conditions existentielles de centaines de millions de personnes. En tant que riche pays industrialisé, la Suisse doit une bonne part de sa prospérité à la combustion d’énergies fossiles. Les Verts requièrent que la Suisse assume par conséquent ses responsabilités. Depuis l’adoption de l’accord parisien sur le climat en décembre 2015, le Conseil fédéral n’a présenté aucun programme cohérent pour le mettre en œuvre. De plus, son projet de nouvelle loi sur le CO2 ne tient pas du tout compte de l’urgence de la situation. Son principal objet est de « continuer comme si de rien n’était ». Mais la Suisse doit prendre des mesures draconiennes dans tous les secteurs, si elle entend se montrer responsable.